• Titre: Minute, papillon!

    Auteure: Aurélie Valognes

    Editions: Le livre de poche

    Nombre de pages: 297

    ISBN: 978-2-2530-7317-6

     

    Minute, papillon! de Aurélie Valognes

    À la mort de son père, Rose, 36 ans, se retrouve au chômage et voit son fils, qu'elle élève seule, quitter la maison. Elle accepte pour survivre de devenir la dame de compagnie de Colette, une riche excentrique et agoraphobe.

    Voici une petite lecture bien sympathique. Il s'agit d'un roman contemporain assez léger, où l'on suit Rose, une petite femme sympathique de 36 ans qui a un fils de 18 ans. Elle l'élève seule depuis toujours. L'histoire commence vraiment quand elle perd son travail de nounou. Elle va retrouver un job temporaire de dog-sitter où elle va faire la rencontre de Colette, une vieille dame un peu loufoque et accro au ménage, et de sa fille Véronique, une femme despotique, agaçante au plus haut point.

    J'ai bien aimé cette lecture parce que Rose est un personnage plutôt attachant et que les personnages secondaires sont assez sympathiques. Colette est elle aussi un personnage intéressant, mais qui aurait mérité un développement plus conséquent. J'aurais souhaité comprendre vraiment ce qui lui est arrivé.

    Par ailleurs, c'est un roman plein de bons sentiments, léger, bon pour le moral. L'autrice a une plume assez agréable, ce qui permet une lecture rapide et fluide.

    Par contre, j'ai trouvé des défauts à ce roman. Tout d'abord, c'est une lecture trop légère justement. Les personnages manquent de profondeur ainsi que l'histoire. Aurélie Valognes utilise des procédés de narration beaucoup trop faciles. La conclusion de l'histoire se fait sans anicroche, alors que je m'attendais au moins à une péripétie, qui n'est pas venue. C'est dommage.

    De plus, certains comportements m'ont paru trop invraisemblables, notamment ceux de Véronique, la fille de Colette. A la lecture d'un contemporain, je m'attends à davantage de réalisme. Ici, je trouve qu'on est trop dans la caricature, cela m'a gênée.

    Somme toute, c'est un roman que je recommande si vous avez envie d'une lecture facile, rapide et pleine de bons sentiments.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Titre: The Green River Killer

    Auteur: Stéphane Bourgoin

    Editions: French Pulp 

    Collection: Les féroces

    Nombre de pages: 137

    ISBN: 979-1-0251-0570-2

    The Green River Killer de Stéphane Bourgoin

    Né en 1949, Gary Ridgway est le tueur en série condamné pour le plus grand nombre de meurtres aux Etats-Unis. Lorsqu'il est arrêté, le 'Green River Killer' avoue 49 assassinats de femmes, des prostituées pour la plupart, entre 1982 et 2001 à Seattle, Tacoma et dans l'Oregon, lors d'un plaider coupable, afin d'échapper à la peine de mort. Depuis son procès, il a reconnu 71 victimes au total, mais les enquêteurs estiment que Ridgway a tué près d'une centaine de femmes. C'est l'enquête la plus coûteuse de toute l'histoire criminelle américaine. Pour tenter de percer à jour l'identité du "Green River Killer Killer", du nom de la rivière où il jette les corps, le détective Robert Keppel a l'idée d'utiliser Ted Bundy, le célèbre serial killer incarcéré dans le couloir de la mort de Floride, en tant que profiler dont les conseils se révèlent décisifs lorsque Ridgway est arrêté en 2001.

    Il y a peu je me suis rendue au salon du livre polar AcadéNimes où j'ai pu rencontrer Stéphane Bourgoin, le spécialiste français des tueurs en série. A cette occasion, j'ai acheté trois livres de l'auteur, dont celui-ci. L'univers des tueurs en série est un univers qui me fascine, tant par les actes que peuvent commettre certaines personnes, que par leur aspect psychologique. Souvent, le réel dépasse la fiction.

    Dans The green river killer, Stéphane Bourgoin tente de nous exposer tous les faits concernant cette affaire. Nous avons les meurtres les plus révélateurs ainsi que l'enfance de Gary Ridgway.

    J'ai trouvé cette lecture intéressante parce que j'aime beaucoup le style de l'auteur. Il met de l'humanité dans quelque chose qui est très clinique, très judiciaire. D'ailleurs, j'avais peur que cela soit répétitif et ennuyeux. Je ne souhaitais pas avoir l'impression de lire un article de journal. Finalement, ce fut un peu plus vivant. 

    Globalement, j'ai appris beaucoup de choses concernant cette histoire sans me sentir submergée par le récit et les événements. C'est assez clair et limpide. Si je vais plus loin, cela serait peut-être un petit défaut parce que, certes, nous avons suffisamment d'éléments, mais si vous souhaitez connaître la totalité de l'affaire, je pense que ce livre n'est pas ce qu'il vous faut. Il correspond davantage aux lecteurs comme moi, pour le coup, vierge de toutes connaissances concernant Gary Ridgway.

    Par ailleurs, outre le cas du Green river killer, Stéphane Bourgoin illustre ses propos à l'aide de parties plus théoriques où il présente des données statistiques. Cela a permis de donner un cadre à l'enquête. Et finalement, même ces chapitres-là étaient intéressants.

    Si vous êtes intéressés par les documentaires qui traitent de meurtres, de faits divers et d'histoires noires, je vous recommande ce petit livre. 

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    4 commentaires
  • Titre: Psi changeling, tome 3; Caresses de glace

    Auteure: Nalini Singh

    Editions: Milady

    Nombre de pages: 495

    ISBN: 978-2-8112-0685-7

    Psi changeling tome 3 de Nalini Singh

    Brenna, la louve, se remet péniblement des tortures que lui a infligées un tueur Psi. Depuis sa libération, elle peine à reprendre le cours de sa vie et cherche le réconfort auprès de l'homme le plus froid et le plus dangereux de la meute : Judd Lauren. Un Psi. Un assassin. Recueilli par les loups lorsque les siens l'ont condamné à l'exil. C'est vers lui qu'elle se tournera quand un cadavre aux blessures trop familières sera découvert.
    Elle est le feu et il est la glace. Sauvage et contre-nature, leur dangereuse passion constitue une menace pour leur coeur, mais aussi pour leur vie.

    Comme j'ai bien aimé les deux premiers tomes de la saga et que la plume de Nalini Singh est intéressante, je n'ai par tardé à continuer avec cette suite-là. Je pense avancer la saga assez rapidement parce qu'il y a beaucoup de détails concernant ce nouveau monde et j'ai peur d'oublier l'essentiel et finalement gâcher la saga. 

    Dans cette histoire, nous suivons cette fois-ci Brenna, changeling de son état. Elle fait partie de la meute SnowDancer, les loups. C'est la première fois que l'on suit un couple où la femme est Changeling et l'homme Psi. J'étais d'ailleurs curieuse de connaître leur histoire car a priori, Judd n'était pas le genre de personnage qui pouvait me plaire car lors des précédants tomes, il est décrit comme quelqu'un de froid et d'arrogant, même pour un Psi. Quant à Brenna, sachant ce qu'il lui ait arrivé, j'appréhendais son développement.

    En ce qui concerne Judd, j'ai été agréablement surprise parce qu'il n'est pas si froid finalement et l'explication que nous donne l'auteure est assez bien trouvée et on arrive alors à s'attacher à lui. Par contre, j'ai eu un peu de mal avec Brenna car on est censé la percevoir comme quelqu'un de fort et de combattant, mais je ne pouvais pas m'empêcher de l'imaginer comme une adolescente rebelle et un peu idiote. Heureusement, la trame historique était intéressante. 

    De par les problématiques des deux personnages, on est dans une histoire très intense et j'ai particulièrement apprécié le fait que les scènes érotiques arrivent très tard. Cela n'empêche pas la tension de monter, au contraire. La relation d'amitié et de confiance est au premier plan et ça c'est vraiment une bonne chose. 

    On en apprend davantage encore sur ce nouveau monde. L'auteure tisse petit à petit son univers et j'adore y plonger. Par contre, encore une fois, je trouve qu'il y a un vrai problème pour conclure. Là encore j'ai eu le sentiment que c'était bâclé. J'ai terminé ma lecture avec de nombreuses questions et avec un arrière goût d'innachevé. J'espère que par la suite ce problème sera réglé. Je n'irai pas jusqu'à dire que cela gâche ma lecture mais c'est dommage de terminer un roman sur cette note-là.

    Somme toute, j'aime tellement cette saga que j'ai acheté la quasi totalité des tomes. A ce jour, il me manque seulement les tomes 13 et 14. 

    Encore une fois, c'est une saga que je vous recommande si vous aimez l'urban fantasy. 

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Psi Changeling, tome 2; Visions torrides

    Auteure: Nalini Singh

    Editions: Milady

    Collection: Bit-Lit

    Nombre de pages: 415

    ISBN: 978-2-8112-0627-7

    Psi Changeling Tome 2 de Nalini Singh

    Faith Nightstar possède le terrible don de voir l'avenir et seule son absence d'émotions l'empêche de sombrer dans la folie. Mais lorsqu'elle est témoin d'atroces meurtres, elle sait que son conditionnement a échoué. Bien déterminée à sauver une vie avant de perdre tout contrôle, la jeune femme s'enfuit de son cocon protégé pour tomber dans les griffes de Vaughn D'Angelo, en qui elle va trouver un allié inespéré. Ce dangereux homme jaguar, immédiatement fasciné par cette incroyable Psi, mettra tout en oeuvre pour l'aider à arrêter l'assassin. Mais un changeling affamé de sensations est-il le partenaire idéal pour une Psi que chaque contact peut faire basculer dans la folie ?

     

    Me voici de retour avec la suite des aventures des psis et des changelings. J'avais beaucoup aimé le premier tome de la saga qui avait permis de poser les fondements, j'avais donc hâte de découvrir la suite.

    Pour ce tome-ci, on va suivre Faith qui est une Psi particulière puisqu'elle est C-Psi, c'est-à-dire qu'elle arrive à prévoir certaines choses. On se sert de ces Psi pour spéculer. Elle est donc très importante pour sa famille, les Nightstar. Le revers de la médaille est que le contact sensoriel est interdit car cela pourrait la rendre folle. L'histoire commence vraiment quand Faith va "voir" un meurtre. Elle va alors prendre contact avec Sascha afin que celle-ci l'aide à découvrir ce qu'il en est. C'est à cette occasion qu'elle va croiser le chemin de Vaughn, une sentinelle de Darkriver.

    On est vite plongé dans l'ambiance du premier tome où l'on passe du monde psi au monde changeling. J'avais peur de ne pas avoir d'empathie avec Faith à cause de son don qui limite finalement les interactions avec les autres, mais finalement, ce fut l'effet contraire parce que le moindre contact avec Vaughn est exacerbé. Et j'adore ce choix fait par l'auteure parce qu'il y a une tension constante entre nos deux protagonistes. 

    En ce qui concerne Vaughn, j'ai particulièrement aimé son personnage parce qu'il est vraiment brute, au sens premier du terme. On ressent davantage son côté animal et donc par ricoché ses sentiments, très denses.

    Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, on en apprend un peu plus sur ce monde futuriste. Par contre, et je pense que c'est normal, les parties où l'on suit les psis sont moins intéressantes, d'autant plus que je les trouve assez techniques. Heureusement, Vaughn et Faith sont là pour nous faire palpiter notre petit coeur. 

    Par ailleurs, j'ai retrouvé le même problème que pour le premier tome: la fin est bâclée. Je ne sais pas si c'est moi qui ne saisis pas tous les éléments, mais l'auteure clôture en deux trois pages, ce qui me laisse un sentiment d'inachevé. Je trouve ça dommage parce que l'enquête est un des intérêts importants du roman. Certes, l'histoire d'amour prend beaucoup de place, mais je souhaiterais que les deux parties soient au même plan. En bref, cela manque d'équilibre.

    Somme toute, j'ai adoré cette histoire et j'ai vraiment hâte de poursuivre l'aventure Psi-Changeling.

     

    XOXO

     

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Dompteur d'anges 

    Auteure: Claire Favan

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 437

    ISBN: 978-2-2662-7988-8

    Dompteur d'anges de Claire Favan

    Personne n'aime les tueurs d'enfants. En prison encore moins qu'ailleurs. Harcelé, battu, agressé quotidiennement sous le regard aveugle des matons, Max Ender vivra cinq ans d'enfer. Le crime qui l'a jeté là, Max ne l'a pourtant pas commis. Finalement innocenté, c'est un autre homme qui retrouve la liberté. L'homme à tout faire s'est mué en prédateur. Ses tortionnaires, il les châtiera un par un, par l'intermédiaire de leurs enfants, préalablement enlevés, dressés, domptés: les anges de sa vengeance, au glaive ensanglanté…

    Voici un thriller comme je les aime: original, percutant et étonnant. L'histoire ne commence pas comme une enquête lambda puisque l'on suit Max Ender, un type banal qui ne ferait pas de mal à une mouche. C'est quelqu'un comme vous et moi. Son tort est peut-être d'être trop gentil et naïf puisque lorsqu'on découvre dans le quartier Kyle, un petit garçon violé et tué, il est immédiatement arrêté et jugé coupable sans qu'il ait le temps de comprendre ce qui lui arrive. Il va alors vivre cinq ans de torture puisque tel est le sort réservé aux violeurs d'enfants.

    J'ai adoré cette première partie où j'ai ressenti l'injustice de Max. Les événements s'enchaînent assez rapidement ce qui fait que l'on est facilement happés par l'histoire. Ensuite, on plonge dans quelque chose de plus noir puisque la prison a changé Max. Il est devenu quelqu'un de meurtri et il a soif de vengeance. Il va alors élaborer un plan pour punir tous les acteurs de son malheur, de près ou de loin. Grâce à l'aide de sa nouvelle compagne, Suzy, il kidnappe trois garçons dont il change l'identité: Cameron, Randall et Dylon. Tous les trois ont une personnalité bien à eux mais ils vont subir des sévices corporels et psychologiques identiques. Je ne vous parle pas de la troisième partie parce que je pense qu'elle fait partie du suspense de l'histoire. 

    Pour moi, c'est un très bon thriller parce que le personnage d'Ender est atypique. Comme on le suit dès le début, on a de l'empathie pour lui et on ressent vraiment cette injustice. Je n'irai pas jusqu'à dire que l'on cautionne ce qu'il fait par la suite mais plutôt que l'on comprend pourquoi il le fait.

    De plus, je trouve que cette histoire est plausible grâce, certainement, à la plume de l'auteure qui arrive à rendre les choses simples et logiques. Par ailleurs, on n'est réellement dans une histoire où chacun à sa part sombre. Personne n'est foncièrement bon et personne non plus n'est foncièrement méchant. Alors oui, on parle d'actes horribles, je ne dis pas le contraire, mais disons qu'en tant que lecteur, on arrive à trouver des circonstances atténuantes sans toutefois pardonner ce qui est entrepris. 

    Ce que je recherche particulièrement dans les thrillers, c'est la surprise. Je veux que l'auteur m'emmène dans des directions inédites et plausibles. J'ai besoin de croire en ce que je lis. Et pour ce roman, le contrat est respecté. Lors de la lecture de ce roman, je sortais d'une phase où j'enchainais les documentaires autour de Stéphane Bourgoin et les épisodes de la Mind Hunter. Je trouve que l'histoire de ce roman n'est pas complètement déconnectée de ce  que l'on pourrait retrouver dans un fait divers.

    Donc, à mon sens, Dompteur d'anges est un bon thriller et Claire Favan est une auteure que je vais suivre assidument. Si ce roman vous intéresse, sachez toutefois qu'il faut avoir le coeur bien accroché, d'autant plus qu'il est question d'enfants torturés à différents points de vue.

     

    XOXO

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires