• Titre: Un si petit oiseau

    Auteure: Marie Pavlenko

    Editions: Flammarion

    Nombre de pages: 386

    ISBN: 978-2-0814-4384-6

    Un si petit oiseau de Marie Pavlenko

    Elle ferme les yeux, écoute la nuit, elle sent battre le coeur de la Terre, sous elle, celui des hommes, des arbres, des animaux, ce coeur nocturne qui bat depuis le commencement, qui battra après elle. Elle appartient à ce monde immense. Et son bras, peut-être, alors, est dérisoire.

     

    J'ai rencontré Marie Pavlenko à la Comédie du Livre 2019 et j'hésitais entre toutes ses parutions. Elle m'a donc dit de lire les premières pages de ses romans afin que je me décide. Un si petit oiseau est celui que j'ai choisi.

    On suit Abi, une jeune adolescente de dix-neuf ans qui a perdu son bras dans un accident de voiture. Elle qui voulait devenir vétérinaire, son rêve s'écroule et elle coupe les ponts avec ses anciens amis car elle vit très mal le regard des autres. Mais un jour, elle reçoit un mystérieux paquet où il y a un livre à l'intérieur, La main coupée de Blaise Cendrars, un écrivain et poète suisse.

    Il s'agit d'un livre Young adult où il est question d'image de soi, de reconstruction, d'amitié et d'amour. J'avais peur que l'on tombe dans une lecture trop pathos mais l'auteure arrive avec brio à nous expliquer les faits sans pour autant trop les exacerber. Oui c'est triste, oui Abi est dans une situation plus que compliquée où tous ses repères sont floutés, mais en même temps, les personnages rendent la situation plutôt belle. D'ailleurs, j'ai adoré le papa perché et la tante loufoque. Même si ce sont des personnages assez drôles, on sent que ce qui arrive à Abi les touche profondément. Mais ils essaient de trouver des parades afin qu'elle voit le monde différemment. De plus, j'ai apprécié la relation entre Abi et sa mère. Cette dernière a vécu le pire avec elle et elle souhaite que sa fille se reconstruise. Le seul personnage qui m'a laissé un peu dubitative est Millie, la sœur d'Abi. L'auteure aurait pu aller plus loin la concernant.

    Maintenant, je me dois de donner mon avis sur Aurèle. Je l'ai apprécié parce qu'il n'a aucun a priori. De plus, il est présent quand il le faut et sa passion pour les oiseaux en fait un  personnage très intéressant. J'ai moins aimé la passerelle entre le passé et le futur car cela me paraissait trop gros, peu réaliste, même si cela donnait une touche poétique à l'histoire. Il fait parti des personnages qui nous montrent que les fêlures ne sont pas toujours visibles et Marie Pavlenko a bien fait d'intégrer cette idée. 

    Ensuite, le style de l'auteure est simple et efficace. Elle n'utilise pas de fioritures dans son écriture et sa plume est percutante. Elle va à l'essentiel, les phrases sont courtes et modestes et chose que je n'apprécie pas d'habitude mais qui a donné du corps au style, ce sont les répétitions, notamment des prénoms.

    En somme, j'ai apprécié cette lecture de part son sujet qui est plutôt original. Je suis agréablement surprise par la plume de Marie Pavlenko et si vous êtes à la recherche d'un bon roman Young adult, vous pouvez mettre celui-là dans votre wishlist.

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • En ce moment, j'ai de grosses envies d'achats livresques. Alors je suis allée chez Easycash où il y avait vraiment de bonnes affaires. J'ai acheté quinze livres pour 31€ (et je me suis retenue d'en acheter d'autres qui me faisaient très envie…). Je dois aussi faire ma commande trimestrielle France loisirs dans la semaine et j'ai passé commande chez Momox. Après toutes ces réceptions, je pense ne plus acheter de livres jusqu'à 2020.

    Trêve de blablas, je vous présente les livres.

    Bookhaul 16 novembre 2019- Bird Box de Josh Malerman. J'ai vu le film sur Netflix mais le livre me donne envie. Je suis curieuse de savoir comment l'auteur retranscrit la sensation que l'on a quand on a les yeux bandés.

    - Au revoir là-haut de Pierre Lemaître. Comme je souhaite voir le film puisqu'il m'a été conseillé par une collègue, je dois lire le livre avant si je veux le lire un jour. 

    Bookhaul 16 novembre 2019- Le pays des contes de Chris Colfer, tomes 2 et 3. Je possède déjà le tome deux mais je l'ai prêté il y a deux ans et la personne ne me l'a pas encore rendu. Alors comme j'ai dans l'idée de continuer la saga, j'ai acheté ces suites au format poche. J'avais eu des difficultés pour lire le premier opus alors je fonde de réels espoirs concernant ces deux livres.

    Bookhaul 16 novembre 2019- Animale de Victor Dixen, la saga. J'ai lu le premier tome que j'avais emprunté à la médiathèque et je me souviens que j'avais beaucoup aimé. Je pense le relire afin de savourer la fin de cette saga. C'est une réécriture de Boucle d'Or et les trois ours. 

     

     

    Bookhaul 16 novembre 2019- Eternels tome 4 de Alison Noël. J'ai déjà les tomes 1,2,3 et 5 dans ma pal alors je complète la saga. Je sais que c'est ridicule parce que je n'ai toujours pas lu le premier opus mais je pressens d'aimer.

     

     

     

    Bookhaul 16 novembre 2019- Tu es moi de Edmonde Permingeat. Celui-ci a été acheté seulement à cause de la quatrième de couverture qui m'intriguait.  

     

     

     

     

     

    Bookhaul 16 novembre 2019- Jessie de Stephen King. J'ai lu à présent deux livres de l'auteur et je ne compte pas m'arrêter là.

    - Fin de ronde de Stephen King. Je sais que c'est un troisième tome mais mon père a Mr Mercedes et Carnets noirs, donc si l'envie me prend de commencer cette saga, je pourrai. 

    Bookhaul 16 novembre 2019- New Victoria, l'intégrale de Lia Habel. On en parle de la beauté de ce roman pour seulement 5€? Mis à part sa beauté, j'adore le Steampunk alors je ne peux passer à côté de celui-ci.

     

     

    Bookhaul 16 novembre 2019- Loin de tout de J. A. Redmerski. Il me semble que ce livre est le premier que j'ai téléchargé en e-book et que j'ai mis dans toutes mes wishlist, il y a bien six ans. Et je ne l'ai toujours pas lu… (shame on me). Alors quand je l'ai vu à 0,99€, je me suis dit que c'était un signe. 

     

     

    J'avoue que cela fait un moment que je n'avais pas fait un bookhaul comme ça et je suis vraiment contente de mes achats. Et vous, qu'en pensez-vous? Y a-t-il des titres que vous avez déjà lus?

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Psi Changeling, tome 1; Esclave des sens

    Auteure: Nalini Singh

    Editions: Milady

    Collection: Bit-Lit

    Nombre de pages: 412

    ISBN: 978-2-8112-0626-0

    Psi Changeling tome 1 de Nalini Singh

    Lucas Hunter est en chasse. Une de ses compagnes de meute a été assassinée et l'homme panthère ne reculera devant rien pour capturer son meurtrier, même s'il doit séduire Sascha Duncan, la froide Psi. Pourtant, l'homme comme sa bête ne peuvent s'empêcher d'être immédiatement fascinés par la jeune femme. Une terrible guerre est sur le point d'éclater, mais c'est la bataille qui fait rage dans le coeur de Sascha qui pourrait tout changer. Les siens ont éradiqué leurs émotions depuis des générations. Sascha, elle, est différente. Et le tourbillon de sensations qui l'emporte quand elle est en compagnie de cet inquiétant prédateur pourrait bien précipiter sa chute. 

    J'avais le désir de me plonger dans de la Bit-Lit, et comme j'avais ce premier tome dans ma pile à lire, je n'ai pas hésité. C'est Patatras, booktubeuse, qui m'avait donné envie de lire cette saga. J'ai lu le premier tome de Chasseuse de vampires de la même auteure, mais j'avoue ne pas avoir beaucoup de souvenirs, seulement que j'avais bien apprécié la plume de Nalini Singh.

    Pour ce premier opus, nous découvrons le nouveau monde avec ses nouvelles races d'êtres-humains (même si les humains tels que nous existent encore): les changelings, qui sont des métamorphes, et les psis, qui sont des êtres dénués de sentiments. On est donc plongé dans un futur assez proche (2079) où chacun essaie de cohabiter avec les autres. L'histoire commence vraiment quand on apprend que des femmes métamorphes ont été enlevées et tuées. 

    Sascha, psi de son état, doit travailler en étroite collaboration avec Lucas, le chef de meute de Darksider, un groupe de métamorphes qui se transforme presque exclusivement en panthères. Sascha est une psi très particulière puisqu'elle éprouve des sentiments, ce qui est considéré comme une tare chez son peuple. Elle tente de les cacher à sa mère, qui fait parti du conseil des psis. Sascha va devoir aider Lucas à retrouver une métamorphe qui appartient à une meute de loups si elle souhaite éviter une guerre qui mettra en péril la cohabitation de tous. 

    Toute la partie de l'enquête était très intéressante et addictive. Même s'il n'y avait pas vraiment de mystère concernant le coupable des meurtres, il était passionnant de découvrir comment Sascha allait se sortir indemne de toute cette histoire. Par contre, j'ai trouvé le dénouement un peu bâclé et l'auteure a usé de facilités narratives qui ont cassé mon rythme de lecture. J'ai regretté ne pas avoir assisté à une scène de fin qui me paraissait importante (ceux qui ont lu le livre me comprendont).

    Somme toute, la mythologie autour des trois espèces est intéressante, notamment pour un premier tome. J'ai hâte d'en découvrir davantage sur ce nouveau monde. 

    En ce qui concerne les personnages, j'ai adoré suivre l'évolution de Sascha tout au long de ce tome car elle lutte constamment contre sa vraie nature. L'auteure a bien retranscrit ce que l'on pourrait ressentir à sa place. Pour être plus claire, j'ai trouvé cela cohérent. Quant à Lucas, il est typiquement le mâle alfa auquel je m'attendais, et ça ne m'a pas dérangée, au contraire.

    Enfin, j'avais peur de me retrouver dans de la bit-lit farouchement érotique, mais les scènes de sexe étaient utilisées avec parcimonie; juste ce qu'il fallait de sexy. J'ai apprécié la relation entre nos deux protagonistes même si la transition entre "on est collègue" et "on est en couple" était trop brutale à mon goût. 

    En bref, j'ai passé un très bon moment de lecture et j'espère me plonger rapidement dans la suite des aventures des changelings.

    Si vous aimez la bit-lit, la romance et les enquêtes, ce roman vous plaira certainement. J'ai clairement l'impression que Nalini Singh maîtrise bien son sujet.

     

    XOXO

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Nymphéas noirs

    Auteur: Michel Bussi

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 493

    ISBN: 978-2-2662-2237-2

    Nymphéas noirs de Michel Bussi

    Le jour paraît sur Giverny. Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village, les cars de touristes… Des silhouettes et des vies. Deux femmes, en particulier, se détachent: l'une, les yeux couleur nymphéa, rêve d'amour et d'évasion; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour la peinture. Deux femmes qui vont se retrouver dans un tourbillon orageux. Car dans le village de Monet, où chacun est une énigme, où chaque âme a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver les blessures du passé. 

    On se retrouve avec ce roman de Michel Bussi, roman que j'ai depuis un bon moment dans ma pile à lire, mais que je n'osais pas sortir parce que la quatrième de couverture ne me tentait pas vraiment. Mais comme j'avais envie de lire un thriller ou une enquête plutôt légère, je me suis décidée et finalement, j'ai bien fait. J'ai beaucoup aimé cette lecture et je me suis faite avoir comme une débutante. 

    On va suivre le destin de trois femmes qui habitent toutes les trois à Giverny, le village où Monet a peint ses fameux nénuphars. La première est une vieille dame que l'on appelle la sorcière. Elle est discrète et on comprend assez vite qu'elle cache au fond d'elle des secrets. La deuxième est Stéphanie, l'institutrice du village. Elle est passionnée d'art et elle va rencontré Laurenç, l'enquêteur de notre fameuse histoire. Et la dernière est Fanette, petite fille de presque onze ans, qui a un talent indéniable pour la peinture. Ces trois destins sont reliés par le meurtre d'un ophtalmologue, Jérôme Morval.

    C'est Laurenç Sérénac et Sylvio Bénavides qui vont devoir trouver le coupable du meurtre. Ils avancent laborieusement et ils ont du mal à faire la part des choses entre tous les indices qu'ils ont. Heureusement, Sylvio est quelqu'un de très organisé et de son travail émergent trois pistes. J'ai bien aimé leur duo même si Sérénac m'a souvent agacée. Je les ai trouvé complémentaires avec un Laurenç un peu extravagant et un second plus pondéré et réfléchi. Par contre, certains comportements de Laurenç m'ont paru un peu improbables.

    En ce qui concerne l'histoire, on la vit à travers différents points de vue. Nous avons un texte à la troisième personne lorsque nous suivons les enquêteurs, Fanette et Stéphanie. Et il est écrit à la première personne quand nous suivons la vieille femme. J'ai trouvé ces parties-là intéressantes parce qu'elle nous parle à nous, lecteurs. Dans ce roman-là, j'ai trouvé que c'était pertinent (ça ne l'est pas toujours). Au niveau du rythme, je l'ai trouvé bien mis à part une petite baisse au milieu du livre où je m'ennuyais un peu. Heureusement, mon intérêt est vite revenu et la fin est tout simplement jouissive. Michel Bussi m'a baladée comme il l'a voulu et j'ai adoré. C'est ce genre de roman où pendant la lecture, vous vous dites qu'il y a pleins d'incohérences et où vous avez l'impression que l'enquête piétine, mais à la fin, tout fait sens et vous n'avez qu'une seule envie, relire le livre pour vous rendre compte des ficelles mises en place.

    C'est une des raisons principales qui me font aimer cette histoire; Bussi m'a bluffée. Ce n'est pas la première fois que je lis un livre qui utilise ce procédé mais dans celui-ci, c'est bien fait. De plus, les personnages sont attachants, c'est d'ailleurs une des caractéristiques des romans de l'auteur. On y retrouve des personnages forts, des décors particuliers et des secrets enfouis. 

    Je le vous recommande donc, ne serait-ce que pour la fin. 

     

    XOXO

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Leo

    Auteure: Mia Sheridan

    Editions: Hugo Roman

    Collection: New Romance

    Nombre de pages: 286

    ISBN: 978-2-7556-2342-0

    Leo de Mia Sheridan

    Lorsque Leo quitte le foyer d'accueil pour sa famille adoptive, il fait une promesse à Evie. Elle l'attendra en vain... Huit ans plus tard, Evie a construit sa vie. Elle a un travail, des amis, elle est heureuse. Jusqu'à ce qu'un homme étrange et séduisant fasse irruption dans sa vie. Il dit être un ami de Leo.

    Evie est attirée par cet homme au charme dévastateur, mais elle ne sait pas si elle peut lui faire confiance ou s'il cache un secret au sujet de la disparition de Leo.

    Une petite déception pour ce roman de Mia Sheridan. J'ai lu Archer's voice et La promesse de cette auteure, deux lectures que j'avais beaucoup appréciées, notamment le premier. Il me semble avoir compris que Leo est le premier livre qu'elle a écrit et si tel est le cas, cela se voit. J'ai eu des soucis avec l'histoire, le rythme et le style.

    Tout d'abord, en ce qui concerne donc le style de l'auteure, j'ai eu l'impression de lire une histoire Wattpad dont ce serait le premier jet. Il est trop simple et assez travaillé. On y retrouve beaucoup de répétitions et le vocabulaire est assez pauvre. 

    Ensuite, la lecture était assez fluide puisque les événements s'enchaînaient rapidement mais je trouvais que l'auteure utilisait des procédés de résolutions trop faciles. Quand Evie et Jake se disputaient, il suffisait à ce dernier de dire qu'il l'aimait pour qu'elle passe à autre chose.

    D'ailleurs, la romance-même démarre sur les chapeaux de roue. Clairement, Evie se met en couple avec un homme qu'elle connait depuis peu, sans rien connaître de sa vie. Elle lui fait confiance très rapidement et ne se pause pas vraiment de questions, alors même qu'elle a une impression bizarre le concernant. je pense que c'est le point qui m'a le plus dérangé parce que je souhaitais lire de la romance, et finalement, tout au long de ma lecture, je n'avais aucune confiance en Jake et j'avais l'impression de lire le début d'un thriller. 

    De plus, j'avais une théorie qui s'est révélée vraie et le final m'a déçu. Je ne voulait pas que ça se termine comme ça parce que les explications sont tirées par les cheveux et je n'y ai pas cru. Je n'ai vraiment pas adhéré à cette histoire. 

    Même si les stéréotypes font parti de la romance et qu'en tant que lectrice férue de ce genre je recherche certains de ces stéréotypes, dans ce roman il y en avait trop et ils n'étaient pas bien amenés. Voici deux exemples: on a une jeune fille super canon qui ne se rend pas compte qu'elle l'est et quand Jake se comporte comme un crétin, elle ne cesse de dire qu'il est trop canon et passe là encore à autre chose. Cela ne m'aurait pas gênée si l'auteure n'avait pas été redondante sur ces éléments. 

    Et donc, vous l'aurez compris, je ne me suis pas attachée aux personnages. Evie parce qu'elle m'a paru trop naïve et un peu gourde. Jake à cause de cette méfiance tout au long de ma lecture. Heureusement, les personnages secondaires ont un peu relevé le niveau. Je pense par exemple à Landon, le meilleur ami de Evie, qui était un petit rayon de soleil. 

    Dernier point négatif: je me moque de savoir constamment et dans les moindres détails comment sont habillés les personnages et ce qu'ils mangent. Cela ne sert pas l'histoire et j'ai l'impression de lire des copies délèves où ils essaient de faire un maximum de lignes mais sans dire grand-chose. 

    Comme je souhaite terminer sur une note positive, j'ai apprécié ma lecture parce qu'il y a quand même du suspense. On a envie de savoir ce qu'il en est de Jake et quels secrets il cache. Et les chapitres où l'on suit Evie et Leo adolescents étaient beaucoup plus intéressants. 

    J'ai le tome 2 dans ma pile à lire que je lirai mais pas de suite afin d'oublier un peu l'histoire. J'ose espérer qu'il sera mieux écrit.

    XOXO

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires