• Titre: Sur le fil

    Auteure: Estelle Maskame

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 299

    ISBN: 978-2-2981-4279-2

    Sur le fil de Estelle Maskame

     

    MacKenzie Rivers avait tout pour elle : des amis formidables, de bonnes notes et, cerise sur le gâteau, le beau Jaden Hunter qui craquait pour elle. Mais tout s'est écroulé lorsqu'une tragédie a frappé la famille Hunter. Désarmée face à la souffrance de ceux qu'elle aime, MacKenzie ne voit qu'une solution : fuir. Cependant ses sentiments pour Jaden ne tardent pas à la rattraper

    J'ai lu la saga DIMILY de l'auteure, saga dont la qualité fut en dent de scie pour ma part. Alors j'étais curieuse de la découvrir à travers une autre histoire.

    Dans ce roman, on suit MacKenzie, une jeune adolescente qui a des soucis familiaux à cause d'un événement survenu voilà quatre ans. On comprend aussi qu'elle avait une amie et un petit ami il y a encore un an mais un drame dans leur vie à fait que MacKenzie a coupé les ponts avec eux. 

    Au début de ma lecture, je trouvais que c'était prometteur, que les sujets abordés étaient intéressants. Et ils le sont, vraiment, mais à mon sens, ils sont mal traités. Soit l'auteure survole, soit elle utilise des procédés trop faciles et finalement qui rendent certaines situations peu crédibles. 

    En ce qui concerne le rythme de l'histoire, il est assez lent car il ne se passe pas vraiment grand'chose. De plus, il a y une révélation à la fin qui est trop prévisible. Donc un des seuls attraits à la lecture retombe comme un soufflet. 

    Tout n'est pas négatif dans ce roman. J'ai apprécié les personnages, surtout Jaden. J'ai aussi aimé la relation entre les Hunter et les amis de MacKenzie. Le style de l'auteure aussi est intéressant. C'est très young adult mais c'est assez fluide et intéressant. 

    Je dirais que j'ai apprécié cette lecture malgré un manque d'attrait. Il m'a manqué un peu de profondeur et de cohérence mais je recommande néanmoins ce roman pour les sujets abordés. 

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Sinners, tome 2; DeviousDevious, tome 2 de L. J. Shen

    Auteure: L. J. Shen

    Editions: Harper Collins

    Nombre de pages: 457

    ISBN: 978-2-2804-2003-7

    Devious, tome 2 de L. J. Shen

    Devious. Un nom synonyme de danger, de désir, de décadence. Le nom de celui qui lui a brisé le cœur. Rosie n’avait que dix-huit ans lorsque Devious l’a trompée avec sa sœur. Cette expérience l'a détruite, et elle s'est juré de ne plus jamais avoir affaire à lui. Mais voilà que, dix ans plus tard, Devious revient dans sa vie, encore plus sexy et surtout plus déterminé que dans ses souvenirs. Car, s’il est revenu, c’est pour une raison bien précise : obtenir une deuxième chance. Et Rosie sait qu'avec Devious la fuite n'est pas une option ; alors il ne lui reste qu'une seule solution : faire face au démon de son passé.

    J'avais envie de continuer rapidement la saga Sinners de L. J. Shen et je ne regrette absolument pas car j'ai adoré ce tome, c'est un coup de cœur!

    J'ai adoré l'histoire, j'ai adoré les personnages, j'ai adoré ce que j'ai ressenti durant cette lecture. Des fois, les mots ne sont pas suffisants ou ne reflètent pas ce qu'il en est vraiment. Je ne pense pas être capable de vous expliquer pourquoi il est un coup de cœur. C'en est un, c'est tout.

    Quand je me suis plongée dans ce roman, je ne m'attendais pas en grand'chose puisque j'ai apprécié le tome 1 mais Vicious m'avait quand même laissé un goût d'amertume. C'est typiquement le genre de personnage que je ne porte pas dans mon cœur car il est trop cruel, à mon sens. En ce qui concerne ce tome-ci, on suit l'histoire de Rosie et Dean, Rosie étant le sœur de Millie et Dean un des quatre Sinners. Ce sont deux personnages que j'ai globalement aimé dans le premier tome, mais sans plus. Maintenant que je connais leur passé et ce qu'ils sont vraiment, je suis en amour littéraire avec eux. Un petit peu plus pour Dean, je ne le cache pas. Ils m'ont donné les petits papillons dans le ventre à coup de répliques plus belles les unes que les autres. Leur histoire est magnifique. 

    Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, les sujets abordés ne sont pas tout roses puisqu'il est question d'amour raté, de destin, de secrets de famille et de maladie. Je commence à comprendre comment fonctionne L. J. Shen: elle nous balade comme elle le souhaite. C'est décidé, j'arrête d'essayer de voir où elle veut nous amener parce que je suis toujours à côté de la plaque. Les révélations qu'elle nous propose sont assez intéressantes et réalistes. 

    J'ai passé 457 pages intenses où j'ai pu suivre Rosie et Dean se tourner autour, s'apprivoiser de nouveau et s'aimer. La plume de l'auteure est si captivante qu'on a l'impression d'être avec eux. Et en même temps, je trouve qu'on ne tombe pas dans le mièvre. Au contraire, le style est plutôt brute, anguleux, tranchant. On est dans le percutant et l'efficacité. Elle n'y va pas par quatre chemins. Par ailleurs, je trouve qu'elle décrit les sentiments de chacun de façon très juste. 

    Je vous invite bien entendu à vous plonger dans cette saga et si c'est le cas, j'espère que vous aurez les mêmes petits papillons que moi.

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Et tu entendras le bruit de l'eau

    Auteure: Sophie Jomain

    Editions: Harper Collins poche

    Nombre de pages: 236

    ISBN: 979-1_0339-0675-9

    Et tu entendras le bruit de l'eau de Sophie Jomain

     

    Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au « Bruit de l’eau », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.

    Je vous retrouve avec une lecture légère, Et tu entendras le bruit de l'eau, de Sophie Jomain, une auteure chère à mon cœur. Ici, il est question d'une lecture feel-good, légère, où le personnage principal va tenter de donner un sens à sa vie. 

    On va suivre Marion, une très compétente journaliste pour un magasine people. Elle va se retrouver submergée par son boulot et décide de prendre toutes les vacances auxquelles elle a droit afin de se ressourcer. Elle va donc partir dans le nord de la France, dans un lieu un peu paumé, où elle pourra prendre des photos, une de ses passions. Là-bas, elle va rencontrer un voisin assez intrigant. Et je m'arrête là pour le résumer.

    J'ai apprécié découvrir le parcours de Marion ainsi que les paysages décrits par l'autrice. Il y avait une vraie atmosphère apaisante dans ce roman. Finalement, je me suis retrouvée dans le même état d'esprit que Marion. 

    Ce fut une lecture agréable, légère et facile. J'ai choisi ce livre pour cela et je ne suis pas déçue. J'ai l'habitude des écrits de Sophie Jomain et je trouve qu'elle excelle dans tous les genres. J'ai l'impression qu'elle assimile très facilement les codes mais sans forcément tomber dans le cliché. Elle a un style très fluide et addictif. Quand je lis, ça coule de source même si l'écriture est travaillée. 

    Je vous conseille ce roman si vous souhaitez une lecture légère. Il entre dans la veine de ceux de Virginie Grimaldi ou encore Aurélie Valogne. En plus, je trouve que l'été est la meilleure période pour apprécier ce genre de roman.

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Un hosanna sans fin

    Auteur: Jean d'Ormesson

    Editions: Héloïse d'Ormesson

    Nombre de pages: 142

    ISBN: 978-2-3508-7478-4

    Un hosanna sans fin de Jean d'Ormesson

    Avec ce livre testament Jean d'Ormesson achève sa trilogie ( Comme un chant d'espérance, Guide des égarés) qui constitue trois tentatives de réponse à la question : Que fais-je là ? Détective métaphysique, il poursuit ce questionnement et tente avec gaieté de percer ce mystère. Et au fil des pages nous invite à rêver, à espérer, à croire.

    " Grâce à Dieu, je vais mourir. Comme tout le monde. Comme vous. Avant vous sans doute : ma vie est déjà longue, j'approche du bout du chemin. Mais rien de plus capricieux que cette mort si certaine. L'histoire est imprévisible. Ce qu'il faut dire avec force dès le début de ce petit livre, c'est que personne n'est sûr de rien. " Ainsi s'ouvre Un hosanna sans fin.

    J'avais envie d'un livre court mais efficace et avec cette suite de Jean d'Ormesson, je n'ai pas été déçue. J'avais lu Le guide des égarés il y a quelques années et cet essai m'avait scotchée. Cette suite est tout aussi bien.

    La fille de l'auteur nous explique en préface que son père n'a pas pu terminer ce livre comme les précédents puisqu'il est décédé entre temps. Et c'est vrai qu'il y a quelques redondances, surtout à la fin. Mais finalement, ce n'est pas gênant. On sent qu'il y a une certaine cohérence dans sa pensée.

    D'ailleurs, à l'instar du Guide des égarés, je trouve que les chapitres doivent se lire dans l'ordre chronologique. J'ai trouvé qu'ils se répondaient énormément. Souvent, le chapitre suivant commence avec le mot ou l'idée du précédent. 

    Dans cet essai, il est question de la vie mais surtout de la mort. Il a eu beaucoup d'échos pour moi. L'auteur essai d'être objectif et logique. J'apprécie le fait qu'il soit tolérant.

    Même si c'est un écrit court, les mots sont justes et le phrasé est percutant. 

    Je l'ai lu d'une traite et je le recommande fortement car il fait réfléchir, il est consolant et inspirant.

    XOXO

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Vicious, tome 1; Sinners

    Auteure: L. J. Shen

    Editions: Harper Collins poche

    Nombre de pages: 359

    ISBN: 979-1-0339-0710-7

    Vicious de L. J. Shen

    Il est le pire qui pourrait lui arriver… Ou le meilleur.

    Vicious. Le nom qu'il s'est choisi parle de lui-même. C'est un homme froid, cruel… et immensément riche. Ce qui veut dire qu'il a le monde à ses pieds. Millie ne fera plus jamais l'erreur qu'elle a commise dix ans plus tôt, quand elle a cru qu'elle pouvait se mesurer à lui, répondre à ses provocations, lui rendre coup pour coup. Ils n'étaient que deux adolescents, et pourtant il a détruit sa vie, l'a forcée à l'exil, loin de sa famille et de tout ce qu'elle connaissait. Alors, le soir où il surgit dans le bar de Manhattan où elle travaille à présent, adulte, plus beau et plus… dangereux que jamais, Millie sait qu'il n'y a qu'une solution  : fuir. Mais elle ne se fait pas d'illusions, si Vicious est venu la chercher, rien ne l'arrêtera. Une menace autant qu'une promesse…

    En septembre aura lieu la cinquième édition du festival New Romance à Nice et parce que je ne suis pas du tout à jour, j'essaie de lire un maximum de romans parus aux éditions Hugo Roman. C'est un livre que j'ai lu en même pas un jour, alors je pense que l'on peut dire que j'ai aimé. 

    Tout d'abord, cette lecture a été complètement addictive. Dès que je l'ai commencée, elle m'a happée. Je souhaitais connaître davantage les personnages et l'histoire.  J'ai d'ailleurs particulièrement apprécié les flashbacks, qui ont permis de mieux comprendre le présent mais aussi de relativiser certains comportements, notamment ceux de Vicious. 

    En ce qui concerne les personnages, Vicious est un vrai con. Il n'y a pas d'autre mot. Il est exécrable, torturé, méprisable et bien plus encore. Heureusement, l'auteure fait en sorte que l'on arrive à s'attacher à lui, même si je garde en tête que je tolère plus facilement des comportements déviants dans les romans que dans la vraie vie. Ce roman en est clairement un exemple. Pour ce qui est de Millie, son personnage évolue bien et heureusement, car elle est dans un premier très passive. J'ai parfois ressenti de la gêne la concernant. 

    L'histoire en elle-même est plutôt intéressante. La romance entre les deux personnages n'est pas le seul attrait du roman puisque l'on veut savoir ce qui est arrivé à Vicious. Et finalement l'explication est intéressante et cohérente. 

    Enfin, le style de L. J. Shen est vraiment addictif. J'aime quand les points de vue sont alternés, ça donne du rythme à l'ensemble. Et puis on apprend beaucoup plus de choses. Les flashbacks aussi ont permis de donner du rythme. C'était une lecture vraiment agréable. 

    Par contre, j'ai lu des avis qui disaient qu'il s'agissait de dark romance. Je ne suis pas complètement d'accord. Il est vrai qu'à plusieurs reprises, Millie évoque son bourreau. Et il est clair qu'il n'est pas très net. Mais, à mon sens, on n'atteint pas le niveau de la dark romance. Il n'y a pas de torture, de viol ou ce genre-là. Même si on est parfois à la limite concernant le consentement. En tout cas, même si ça n'est pas de la dark romance, ça n'est pas à mettre entre toutes les mains. Je pense ici aux adolescents qui n'ont sûrement pas assez de recul pour appréhender ce genre de romance. 

    Un dernier point que j'ai apprécié: la tension sexuelle est très présente. Je préfère une romance où les personnages prennent leur temps plutôt que de démarrer sur les chapeaux de roue.

    Pour résumer, c'est une très bonne romance qui sera appréciée par les friands de ce genre.

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires