• Titre: The Book of Ivy, tome 1The book of Ivy de Amy Engel

    Auteure: Amy Engel

    Editions: Lumen

    Nombre de pages: 342

    ISBN: 978-2-37102-035-1

    The book of Ivy de Amy Engel

    Voilà cinquante ans qu'une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d'une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unis d'Amérique s'est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd'hui, les fils et les filles des adversaires d'autrefois sont contraints de s'épouser, chaque année, lors d'une cérémonie censée assurer l'unité du peuple.

    J'ai seize ans cette année, et mon tour est venu.

    Je m'appelle Ivy Westfall, et je n'ai qu'une seule et unique mission dans la vie: tuer le garçon qu'on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche...

    Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.

     

    Il y a quelques temps, je voyais ce roman de partout sur la blogosphère et booktube avec des avis plutôt positifs. Je me méfie de ces entrains parce que c'est souvent un effet de mode mais aussi parce qu'on attend beaucoup de ces livres-là, et finalement, on ne peut qu'être déçu puisque la barre a été placée très haut. C'est pourquoi, quand je le peux, je laisse passer un petit moment et j'attends la bonne occasion de lire ces romans. Ce fut donc le cas pour The Book Of Ivy.

    Déjà, je trouve la couverture très alléchante. Les couleurs choisies sont très belles et l'image plus que cohérente. Cela peut paraître futile, mais je trouve que c'est un détail non négligeable. A mon humble avis, la couverture d'un livre lui octroie un pourcentage de son atmosphère, ce qui est essentiel pour l'immersion dans l'univers du roman.

    Ensuite, la quatrième de couverture me faisait un peu penser à la saga La sélection de Kiera Cass. Et si vous suivez assidument les chroniques du blog, vous savez certainement que j'ai été déçue par cette saga parce que, finalement, la romance l'emporte sur l'aspect dystopique de la série. Et bien, pour le coup, Amy Engel a su parfaitement doser les deux pans de l'histoire; la romance et la dystopie sont étroitement liées, ce qui rend le tout cohérent, réaliste, pertinent et très bien ficelé.

    En ce qui concerne les personnages, on ne tombe pas dans les stéréotypes. Chaque personnage a son lot de noirceur mais aussi de bons côtés. Il est vrai que pour certains personnages, les mauvais côtés l'emportent un peu mais l'auteure justifie son choix très intelligemment. Mention très spéciale pour Bishop qui a des réactions très matures et très altruistes.

    Enfin, j'ai vraiment aimé l'atmosphère du livre. La trame est étroitement liée à notre Histoire, c'est donc une dystopie qui se situe assez près de nous. On y retrouve alors certains de nos codes. Mais en même temps, les relations entre les personnes ont changé et, en tant que lecteurs, on a un sentiment d'injustice et de décalage qui donne un semblant de suspens. De plus, le point de vue de Ivy change tout au long de l'histoire en fonction des personnes avec qui elle interagit. C'est à dire, qu'au début, elle ne sait que ce qu'ont bien voulu lui dire son père et sa sœur et au fur et à mesure de ses rencontres, elle en apprend d'avantage sur son histoire personnelle mais aussi sur l'histoire de la société dans laquelle elle vit. Le tout fait qu'on est comme elle, perdu et en attente de réponses.

    Ce roman est donc un vrai coup de cœur, pour son histoire, pour son style, pour ce qu'il présage mais aussi pour son univers. Je le recommande et j'ai plus que hâte de découvrir la suite, d'autant que l'auteure nous laisse sur une fin plutôt frustrante.

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: The mortal instruments, tome 3; La cité de verre

    Auteure: Cassandra Clare

    Editions: Pocket Jeunesse

    Nombre de pages: 607

    ISBN: 978-2-266-24431-2

     

    The mortal instruments tome 3 de Cassandra Clare

    La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Cité de verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé.

    Au cours de sa quête, elle rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement?

     

    Je suis toujours dans l'optique d'avancer ou de terminer les sagas que j'ai en cours, c'est pourquoi j'ai décidé de m'atteler à la lecture de ce troisième tome de la saga The Mortal Instruments.

    Dans cet opus, nos héros sont toujours confrontés à Valentin, ce Chasseur d'Ombres en quête de purger sa race. Clary doit se rendre dans la Cité de verre afin de sauver sa mère. Quant à Jace et la famille Lightwood, ils retrouvent la famille Penhallow à Alicante.

    De nouveaux personnages apparaissent comme Aline ou encore Sébastien, ce qui va permettre à l'histoire d'avancer véritablement. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé ce tome-ci parce qu'il y a énormément de révélations et pas des moindres. De nombreuses choses se dénouent et on a vraiment l'impression que la boucle est bouclée. Du reste, j'ai appris à la fin de ce tome-là qu'il clôturait un cycle, les trois tomes suivants faisant partie d'un autre cycle. Cela ne me dérange pas dans la mesure où l'on retrouve nos personnages par la suite.

    J'adore la plume de l'auteure parce que, même si c'est une saga assez obscure, elle arrive à intégrer des moments légers et drôles qui ne détonnent pas avec le reste. Je trouve que ça donne à l'ensemble un côté très réel. Elle a aussi l'art des cliffhangers en fin de chapitre qui donne un rythme très rapide alors même que les chapitres sont assez longs. La lecture est très fluide, notamment grâce au changement régulier de point de vue. C'est comme si on regardait une série ou un film; à chaque moment important, il y a un petit suspens.

    Même si je n'en suis qu'à la moitié de la saga, je sais qu'elle fera partie de celles qui je relierai sans aucun soucis tant l'univers est fourni et les personnages attachants. J'ai le tome 4 dans ma pile à lire et j'ai hâte de le commencer!

     

    XOXO

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Driven, tome 2; Fueled

    Auteure: K. Bromberg

    Editions: Hugo Roman

    Collection: New Romance

    Nombre de pages: 558

    ISBN: 978-2-7556-1756-6

    Driven Tome 2 de K. Bromberg

     

    Colton a kidnappé mon cœur. Et Dieu sait que je n'étais pas disposée à le lui laisser prendre. Mais sa vie est entrée en collision avec la mienne. Il a ranimé des sensations que je croyais disparues, a attisé une passion dont j'ignorais même l'existence.

    Rylee a surgi dans ma vie, comme dans ce satané cagibi. Maintenant, rien ne sera plus pareil. Elle a entrevu ma part d'ombre, les fêlures secrètes qui hantent mon passé, et elle est restée, continuant à se battre pour moi. Elle est sans aucun doute une sainte et moi, je suis un démon.

    Il me coupe le souffle, arrête les battements de mon cœur et me ramène à la vie en une fraction de seconde. Mais comment puis-je aimer un homme qui refuse de se dévoiler? Mon cœur a cédé, mais la patience et le pardon ont des limites.

    Comment puis-je désirer une femme qui me défie et me force à être celui que je m'étais juré de ne plus être? Son âme altruiste et son corps si sexy méritent de trouver un être digne de son amour. Je ne peux pas être l'homme qui lui faut, alors pourquoi ne puis-je la laisser partir?

    Nos instincts nous aimantent l'un à l'autre, le désir nous fait avancer, mais cela suffit-il pour nous embraser dans l'amour?

     

    Après plusieurs mois de pose, je reprends enfin cette saga, qui ne m'avait pas laissée indifférente. C'est après avoir vu un post Instagram que j'en ai eu envie. J'appréhendais un peu parce que je ne me souvenais vraiment pas de la fin de la saga. Mais une âme charitable m'a spoiler la fin. Finalement, l'auteure ne nous laisse pas démunis dans ce nouveau tome. Avec tout ça, j'ai pu me plonger pleinement dans cette lecture.

    J'ai retrouvé l'ambiance que j'avais apprécié. C'est une romance érotique qui suit son cours, sans grande surprise mais où tous les codes sont présents. Le milieu des courses automobiles est un plus parce que j'adore cette univers. D'ailleurs, beaucoup plus de scènes se déroulent dans cette ambiance.

    La fin du premier tome m'avait laissé un goût amer dans la bouche. L'auteure n'avait pas hésité à laisser ses lecteurs complètement agars face au comportement de Colton. Heureusement, la situation se dénoue plutôt rapidement, pour mon plus grand plaisir. En ce qui concerne le déroulement des péripéties, par contre, beaucoup sont inutiles et ne font pas vraiment avancer l'histoire puisqu'elles sont du même acabit. On rentre un peu dans le jeu du "je t'aime moi non plus" qui ne me plaît pas des masses. Mais la tension sexuelle entre les deux personnages nous fait rapidement oublier ce détail et la lecture est addictive. 

    J'adore toujours autant les personnages. Colton fait parti de ses mâles alpha bien appétissants avec, bien évidemment, des fêlures qu'il doit surmonter. Ces fêlures ne sont pas originales mais K. Bromberg met l'accent sur le traitement qu'elle en fait et c'est finalement ce qui est intéressant. Ryllee, quant à elle, est une femme forte et sensible à la fois. Elle prend tout sur ses épaules et j'aime ce genre d'initiative.

    Après, ne vous attendez pas à un roman qui sort du lot. Cette saga s'inscrit dans la lignée de Cinquante nuances de Grey de E. L. James. Elle fait néanmoins partie de celles qui m'auront le plus procurer de sensations.

    J'ai le tome 3 dans ma pile à lire et j'espère ne pas trop tarder à le lire afin de continuer cette série et pourquoi pas la terminer.

     

    XOXO

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Outlander, tome 3; Le voyage

    Auteure: Diana Gabaldon

    Editions: J'ai lu

    Nombre de pages: 1013

    ISBN: 978-2-290-09960-5

    Outlander, tome 3 de Diana Gabaldon

    Vingt années se sont écoulées depuis le périple de Claire Beauchamp-Randall dans l'écosse du XVIIIe siècle.

    Si l'infirmière britannique a refait sa vie depuis, le souvenir de Jamie Fraser et des années tumultueuses vécues ensemble reste intact. Aussi, lorsqu'elle apprend qu'il a survécu à la sanglante bataille de Culloden ayant marqué la défaite de l'armée écossaise, elle se trouve confrontée à un terrible dilemme. En remontant une nouvelle fois le temps, retrouvera-t-elle celui qu'elle a quitté deux décennies auparavant ?

    Fuite, tempêtes, intrigues politiques et prophéties étranges: le suite d'une série incontournable!

     

    Comme vous le savez certainement, la troisième saison de la série à succès Outlander ne sera présente sur nos écrans qu'en septembre 2017... Mais quoi de mieux que de lire le tome associé pour ne pas être dépaysé? Je me suis donc plongé dans ce livre avec envie et curiosité puisque, finalement, c'est la première fois que je lis un des opus de la saga sans rien savoir de ce qu'il va se passer.

    On retrouve nos personnages là où on les avait laissé; Jamie a survécu à la bataille de Culloden et Claire se retrouve en 1968 avec sa fille Brianna, qui a bien grandi depuis. De nombreuses interrogations font surface et on se demande alors ce qui est arrivé à nos personnages. On découvre pourquoi Jamie n'est pas mort et on en apprend un peu plus concernant la vie qu'a mené Claire auprès de Frank.

    Après moult révélation, Claire va tenter de rejoindre Jamie. La deuxième partie du livre se concentre donc sur leurs aventures. Le décor est différent puisque la majeur partie des péripéties se déroulent sur un navire en partance pour le nouveau monde.

    Je ne me suis pas ennuyé une seule fois. Il y a de nombreux rebondissements qui font qu'on est constamment happé par l'histoire. Même si le livre fait plus de mille pages, il n'y a pas de temps mort et la lecture est fluide. Je pense que c'est dû au style de l'auteure. Diana Gabaldon a une écriture dense, soutenue, mais en même temps, elle n'est pas complexe. Les tournures de phrase sont naturelles.

    De plus, je trouve que ce troisième tome est davantage rythmé par les incertitudes concernant l'avenir de certains personnages. Même si l'on se doute du dénouement, on se demande quand même comment on va les retrouver. Dans ce livre-là, on redécouvre un personnage inattendu qui donne du mordant et c'est un régal! Ce personnage est complètement déjanté!

    J'ai beaucoup aimé retrouver Jamie et Claire. Même s'ils ont vieillis, tant au niveau du physique que de leur façon de penser, on les reconnaît dans ce qu'ils sont, fondamentalement. Ils se redécouvrent, petit à petit. Enfin, de nombreux personnages font leur apparition pour notre plus grand bonheur.

    J'ai donc adoré ce troisième tome, qui est à la hauteur des précédents, et j'ai hâte de découvrir la suite.

     

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: N'oublier jamais

    Auteur: Miche Bussi

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 574

    ISBN: 978-2-298-09387-2

    N'oublier jamais de Michel Bussi

     

    Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper. A Yport, parti s'entraîner sur la plus haute falaise d'Europe, il a d'abord remarqué l'écharpe, rouge, accrochée à une clôture, puis la femme brune, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Ils sont seuls au monde; Jamal lui tend l'écharpe comme on tend une bouée.

    Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît sous les yeux effarés de Jamal le corps inerte de l'inconnue.

    A son cou, l'écharpe rouge...

    C'est la version de Jamal. Le croyez-vous? 

     

    Si vous avez une grosse envie de vous plonger dans un bon thriller, jetez-vous sur un roman de Michel Bussi, vous ne serez pas déçus. Il est une valeur sûre et à chaque fois que je lis un livre de cet auteur, il ne fait que confirmer son talent.

    Depuis le début d'année, je ne sais pas vraiment ce que j'ai envie de lire alors je change régulièrement de genre. Cette fois-ci, j'ai donc opté pour un thriller. On suit Jamal, un personnage énigmatique à qui il manque une jambe. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir un rêve fou, celui de participer à l'une des plus difficiles courses, l'Ultra trail du Mont Blanc. Alors Jamal s'entraîne à Yport, une ville de Normandie réputée pour ses hautes falaises.

    On est de suite plongé dans l'action avec l'introduction de l'histoire par un courrier officiel d'un lieutenant de police adressé à son directeur. Je trouve que ce système permet vraiment une immersion totale dans l'intrique parce qu'on suit, pas à pas, l'enquête. Bien sûr, l'auteur nous dévoile celle-ci petit à petit. De ce fait, on est toujours dans le doute. J'ai adoré être baladée du début à la fin. Toutes mes théories sont tombées à l'eau. J'avais vraiment de gros doutes sur un personnage et mon attention était tellement focalisée sur lui que je n'ai pas deviné la révélation. Et finalement, c'est ce que j'attends d'un bon thriller: être surprise.

    De plus, il ne s'agit pas seulement d'une enquête policière lambda puisqu'un élément très étrange arrive dès le début. Comment la morte a-t-elle pu se retrouver avec l'écharpe autour du coup? Ce fait m'a rendue folle! Et Michel Bussi ne s'arrête pas là puisque on a ce genre de révélations tout au long du roman. J'avoue qu'à un moment donné, j'ai eu un peu peur de la fin parce que je ne voyais pas comment il pouvait se dépêtrer de cet imbroglio. Comment allait-il faire pour nous fournir une explication cohérente sans qu'elle soit farfelue? Et bien finalement, le talent de Michel Bussi ne lui a pas fait défaut. J'ai été convaincue.

    Les personnages ont tous une personnalité hors du commun. Jamal a un côté naïf mais en même temps il est combatif. Il a cette force que j'attends d'un personnage principal. Il n'est pas tout lisse puisqu'il avoue lui-même certains défauts. Cette dualité fait qu'il m'a fait douter, et ce plus d'une fois mais qu'il est bon de ne faire confiance à personne dans ce genre de livre! J'ai adoré le personnage de Mona parce qu'à travers son franc parlé, on perçoit sa fragilité.

    Par contre, afin de pondérer un peu mon enthousiasme, j'ai une toute petite critique à souligner: lors de la révélation, j'ai tiqué sur un élément qui m'a semblé improbable. Mais le reste fait qu'on l'oublie vite et on a somme toute ce sentiment de boucle bouclée. J'ai eu toutes les réponses que j'attendais.

    C'est un très bon livre que je vous recommande si vous avez envie que l'on vous retourne le cerveau.

     

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique