• Titre: Le temps est assassin

    Auteur: Michel Bussi

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 615

    ISBN: 978-2-266-27418-0

    Le temps est assassin de Michel Bussi

    Eté 1989. La Corse, presqu'île de le Ravellata, entre mer et montagne. Sur cette route de corniche, au dessus d'un ravin de vingt mètres, une voiture roule trop vite et bascule dans le vide. Une seule survivante: Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère n'ont pas eu la même chance.

    Eté 2016. Clotilde revient pour la première fois sur les lieux du drame, accompagnée de son mari et de sa fille adolescente. Elle veut profiter de ces vacances pour exorciser le passé. C'est dans le camping dans lequel elle a vécu son dernier été avec ses parents que l'attend une lettre... de sa mère. Vivante?

     

    Michel Bussi est un de mes auteurs thriller préféré. Chacun de ses livres que j'ai pu lire m'a énormément plu. Alors, je n'ai pas hésité à me jeter sur son dernier ouvrage, qui a d'ailleurs d'assez bonnes critiques.

    Le temps est assassin nous transporte dans un cadre idyllique: la Corse. On suit Clotilde dans deux temporalités, en 1989, lorsqu'elle n'a alors que 15 ans, et en 2016, accompagnée de son mari et de sa fille. Elle retourne sur le lieu où sont décédés ses parents et son frère. L'histoire prend un tournant intéressant quand elle reçoit un message de mère, qui est donc supposée être morte il y a 27 ans.

    Grâce à la plume de l'auteur, l'immersion est totale. J'ai complètement été plongée dans cette histoire de famille où les paysages sont exotiques. La double temporalité permet de donner du rythme au roman puisque il y a comme un écho entre les événements de 1989 et ceux d'aujourd'hui. Le lecteur découvre suffisamment de choses pour être intéressé mais pas totalement non plus, afin d'être baladé un minimum. C'est d'ailleurs ce que j'apprécie chez cet auteur puisque je ne trouve jamais le fin mot de l'histoire avant la révélation.

    Un autre point que j'apprécie est qu'on ne sait pas vraiment si tel ou tel personnage est bon ou mauvais. Il y a toujours une ambiguïté, même concernant les personnages principaux. Dans ce roman, Clotilde a des côtés qui m'ont profondément agacée. Sa morale n'est pas toujours positive et elle a des réactions douteuses. Cette dualité permet de faire encore plus douter le lecteur, qui se pose plein de questions. A un moment donné, je me suis même demandé si le point de vue de Clotilde en 1989 n'était pas complètement biaisé. Est-elle vraiment une victime? 

    Le petit point négatif que je pourrais souligner est que la révélation est peut-être un peu trop grosse. C'est à dire que l'auteur a su répondre à toutes les questions que se pose le lecteur mais je trouve qu'il y a trop de révélations. J'ai eu l'impression que pour pouvoir justifier ses choix, il a dû tisser des liens à chaque fois plus noueux. Mais ça reste quand même une histoire bien pensée et cohérente.

    Encore une bonne lecture grâce à Michel Bussi. J'ai donc hâte de lire un autre roman de cet auteur.

     

    XOXO

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Aeternia, tome 1; La marche du prophète

    Auteur: Gabriel Katz

    Editons: Scrineo

    Nombre de pages: 375

    ISBN: 978-2-3674-0207-9

    Aeternia tome 1 de Gabriel Katz

    Leth Marek, champion d'arènes, se retire invaincu, au sommet de sa gloire. Il a quarante ans, une belle fortune et deux jeunes fils qu'il connaît à peine. C'est à Kyrenia, la plus grande cité du monde, qu'il choisit de les élever, loin de la violence de sa terre natale. Lorsqu'il croise la route d'un culte itinérant, une étrange religion menée par un homme qui se dit prophète, l'ancien champion ignore que son voyage va basculer dans le chaos.

    A Kyrenia, où l'on adore la Grande Déesse et les puissants du Temple s'entredévorent, une guerre ouverte éclate entre deux cultes, réveillant les instincts les plus noirs. La hache de Leth Marek va de nouveau tremper dans le sang...

     

    Je me suis plongée dans ce livre grâce à Stéphanie de la chaîne YouTube Pikiti Bouquine puisqu'elle est l'instigatrice du challenge "Le mois de la fantasy". De plus, c'est sur sa chaîne que j'ai entendu parler de cet auteur. je lui dis donc un grand MERCI parce que j'ai adoré ce livre!

    Je vais tenter de vous expliquer pourquoi j'ai autant accroché à cette histoire. Tout d'abord, on est complètement immergé dans cet univers, dense et simple à la fois. Moi qui ne suis pas une grande lectrice de fantasy, j'ai retrouvé des codes et des références qui ne m'étaient pas complètement inconnus. Certes c'est une temporalité et un décor inventés, mais l'auteur nous parle de "champion d'arènes" ou encore de religions qui, même s'il ne s'agit pas de nos religions ici-bas, les rouages en sont très proches.

    De plus, j'ai pu découvrir de Gabriel Katz était tout simplement un sadique qui n'hésite pas à maltraiter ses personnages. Et n'en déplaise à certains, j'adore être maltraitée! C'est un peu comme les séries Game of thrones ou encore The walking dead. Rien ne sert de s'attacher aux personnages car chacun est susceptible de disparaître. Même s'il s'agit d'un premier tome, l'histoire démarre sur les chapeaux de roues et énormément d'enjeux sont déjà mis en place.

    Le rythme de lecture est soutenu car les chapitres sont assez courts et le style est plutôt simple. Il se passe constamment quelque chose. Le fait que l'on ait plusieurs points de vue permet cela. D'ailleurs, il y a constamment un suspens, notamment parce qu'on ne connaît pas vraiment les intentions des personnages. Il y a du bon et du mauvais en chacun.

    J'ai adhéré au côté théologique de l'histoire et j'en suis la première surprise. L'auteur n'hésite pas à nous dépeindre  des hommes de dieu vils sans morale. C'est tout simplement jouissif! On a les prémices d'une guerre de religions où tous les coups sont permis.

    La raison qui m'a fait complètement adorer la saga est la fin. C'est quoi cette fin de fou?! Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer. Une douce torture... Beaucoup de questions restent en suspens et j'espère que les révélations dans le second tome seront à la hauteur.

    Je vous recommande chaudement ce premier volume de cette saga. Je lirai sans aucun doute la suite et Gabriel Katz est un auteur que je vais suivre de près.

     

    XOXO

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Sexy Bastard, Tome 1 Arrogant

    Auteure: Eve Jagger

    Editions: Milady Romance

    Collection: Sensation

    Nombre de pages: 286

    ISBN: 978-2-8112-1730-3

    Sexy Bastard, tome 1 de Eve Jagger

    Quand "arrogant" rime avec "prince charmant".... Fuyant ses problèmes, Cassie revient aux Etats-Unis et ne se doute pas qu'elle va en affronter d'autres. Son frère, qui a disparu, doit de l'argent à Ryder Cole, un ex-champion de free-fight et propriétaire du bar le plus branché d'Atlanta. Même s'il est imbuvable, elle est électrisé par son charme animal et ses caresses. Elle s'engage alors à effacer les dettes de son frère en travaillant gratuitement pour lui. Mais, hantée par son passé, Cassie se demande ce qui se passera quand la vérité éclatera au grand jour. Ryder acceptera-t-il toujours de la protéger?

     

    Voilà quelques temps qu'une panne de lecture m'empêchait d'avancer dans mes lectures en cours. Alors, quand cela m'arrive, je lis une valeur sûre, une romance.

    Sexy Bastard est une romance bien sympathique sans grand suspense mais qui vous fait passer un bon moment. L'histoire reprend le schéma habituel, avec une héroïne secrète mais somme toute charmante; Cassie revient d'Angleterre où elle a passé deux ans de sa vie. Dans un premier temps, on ne sait pas trop quelle en est la raison même si on s'en doute un peu. Quant au personnage masculin, il est décrit dans la quatrième de couverture comme étant arrogant mais, finalement, il est aimable, plein de bon sens et de bons sentiments. Bien sûr, il est fort, grand, incroyablement beau.... Je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer Ryan Cooper, même s'il ne correspond pas du tout au physique de Ryser qui est décrit dans le roman. C'est parce qu'il a un côté "gentil" (on va dire ça comme ça...).

    Même si j'ai plus qu'apprécié ma lecture, que j'ai lue en un jour, j'ai été déçue par le traitement qui a été fait du secret de Cassie. En effet, je trouve que l'auteure a bâclé le sujet principal de son histoire et c'est bien dommage. La résolution se fait en quelques pages et c'est tellement rapide que ça décrédibilise la situation finale. A mon sens, il manque une cinquantaine de pages au roman.

    Par contre, les personnages sont attachants, notamment les personnages secondaires qui sont bien présents. Eve Jagger les a bien intégrés et j'ai compris à des kilomètres qui elle avait choisi pour son second tome tellement elle sème des indices dans son récit. Mais j'ai hâte de le lire parce que ce personnage m'intrigue énormément.

    Amateurs de romance, j'ai envie de vous dire que vous ne serez pas déçus, et les autres, il s'agit d'une lecture sans prise de tête qui vous fera passer un bon moment, mais sans plus.

     

    XOXO  

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Close-up, tome 1; Indomptable Sandre

    Auteure: Jane Devreaux

    Editions: Hugo Roman

    Collection: New Romance

    Nombre de pages: 371

    ISBN: 978-2-7556-2939-2

    Close-up tome 1 de Jane Devreaux

    Elle, c'est Sandre River. Ses yeux noirs trop maquillés en ont déjà fait trembler plus d'un. Elle est solitaire, mystérieuse, et tous craignent ses réparties. Mais ses grands yeux de photographe observent le monde avec envie, voire plus en ce qui concerne Josh.

    Lui, c'est Joshua Anderson, le rugbyman le plus populaire du lycée. Celui qui sort avec la sublime et trop prude Marcy Shepard, et dont la vie paraît tellement droite qu'elle ne peut que cacher des secrets.

    Jamais Sandre ne reconnaîtra qu'il lui plaît. Jamais Josh n'avouera que ses hormones le travaillent et qu'il n'en peut plus d'attendre. Une seule provocation de Sandre va suffire à bouleverser leur vie: "Tu sais quoi, mon vieux, t'as les couilles en ébullition et t'arrives plus à penser avec ta tête."

    Qui aurait pu imaginer que ces mots donneraient naissance à une incroyable histoire où les deux héros adolescents vont découvrir leurs corps et peut-être s'aimer...

     

    Close-up est une romance érotique entre deux adolescents. On retrouve Sandre, une fille énigmatique qui cherche à passer inaperçu dans le lycée mais aussi dans la ville où elle habite. Elle met des vêtements masculins trop grands pour elle et elle se farde les paupières à outrance.  Elle n'a pas d'amis et elle ne s'en porte que mieux. Elle est aussi très vulgaire. Le prologue nous fait comprendre qu'il lui est arrivé quelque chose mais on ne sait pas quoi. Joshua, quant à lui, est diamétralement opposé puisqu'il est un joueur de rugby populaire et il sort avec Marcy Shepard, une adolescente très propre sur elle et aux valeurs puritaines poussées à l'extrême. De prime abord, ils forment un couple parfait, mais Josh vit de plus en plus mal son abstinence forcée.

    La plume de l'auteure est très addictive parce qu'on a toujours envie de savoir ce qui va arriver aux personnages. Quel est le secret de Sandre? Quel est celui de Josh? Plein d'interrogations qui vous poussent à continuer votre lecture. De plus, la relation qu'entretiennent Sandre et Josh est très vite très intense. C'est d'ailleurs un des petits reproches que je pourrais faire: la relation démarre peut-être un peu trop vite à mon goût et Josh passe vraiment pour l'adolescent en rut. Le début aurait peut-être mérité davantage de suspens, un peu plus de flirt.

    J'ai particulièrement apprécié l'évolution de l'histoire entre les deux personnages principaux. On comprend leur alchimie et l'auteure a bien connecté leurs histoires respectives. J'aime quand tout est lié. Par contre, on a des révélations qui tombent un peu comme un cheveu sur la soupe. Même si finalement on a des indices tout au long de la lecture, les choix faits quant au lieu et au moment ne m'ont pas vraiment plu.

    Je n'ai pas toujours compris les réactions des personnages. Peut-être parce qu'ils sont adolescents; ils sont tellement pleins d'interrogations que le bon sens n'est pas de mise? Je ne sais pas mais cela a le mérite de créer des situations assez cocasses. 

    C'est une romance érotique plaisante, qui se lie facilement, où l'histoire est intéressante mais si vous n'accrochez pas avec ce genre-là, ce roman n'est pas fait pour vous. Par contre, les férus de romance, vous y trouverez votre compte.

     

    XOXO 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Felicity Atcock, tome 3; Les anges sont de mauvais poil

    Auteure: Sophie Jomain

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 325

    ISBN: 978-2-298-10708-1

    Felicity Atcock tome 3 de Sophie Jomain

    La fièvre du samedi soir a brûlé et mon jardin se retrouve une nouvelle fois envahi par les vampires. J’aurais dû savoir que j’allais au-devant de sacrés ennuis en acceptant de les héberger. Ma stupidité me perdra, me voilà encore plongée dans une histoire que j’aurais préféré éviter. Ce coup-ci, ce sont les changelings qui me tournent autour et ils ne sont pas de très bon poil. En ajoutant deux ou trois fées au décor, un fiancé mégalo et un lycan sexy à mourir, c’est l’explosion assurée. Il n’y a pas à dire, je suis un authentique aimant à problèmes

     

    A la fin du tome 2, Sophie Jomain nous laissait sur une révélation choc et je ne pouvais pas ne pas lire le tome 3 de suite. Je me suis donc jetée sur ce roman, que j'ai dévoré.

    Ce qui arrive à Felicity Atcock change complètement la donne et l'histoire prend une tournure plus que surprenante et intéressante. Les relations entre les personnages évoluent et le triangle amoureux Terrence/Felicity/Stan est beaucoup plus présent. Même si je n'aime pas les triangles amoureux, je trouve qu'il n'est pas trop frustrant pour le moment. Par contre, j'ai vraiment une préférence et je serais assez déçue si le choix de Felicity n'est pas conforme à ce que je souhaite. A voir car connaissant l'auteure, je m'attends à des retournements de situations sans précédent!

    L'histoire, quant à elle, est de plus en plus sombre et j'aime ça parce que les événements touchent de près nos héros. L'auteure n'y va pas de main morte pour nous donner des détails gores. Les descriptions sont tout simplement géniales et données de façon tellement simple qu'on a l'impression d'y être.

    Ensuite, les personnages gagnent en profondeur et en maturité. Toutefois, le saga garde tout son mordant et sa légèreté; j'apprécie la façon dont Sophie Jomain rend le personnage de Felicity drôle et fort à la fois. En ce qui concerne Terrence et Stan, j'aime ce duo. Même si Terrence est moins présent, il est intéressant de voir comment il réagit face à Felicity mais aussi face à Jeliel, son "âme sœur". Et pour Stan, et ben c'est Stan! On a envie de la gifler et de le câliner en même temps! je trouve qu'il prend de plus en plus de place et il en devient un personnage clé de la saga, davantage que dans le premier tome.

    La fin est bien évidemment folle puisque, là encore, on a un cliffhanger qui tue de la mort! Alors je vous le donne en mille: je me suis jetée sur le tome 4!

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique