• Titre: N'oublier jamais

    Auteur: Miche Bussi

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 574

    ISBN: 978-2-298-09387-2

    N'oublier jamais de Michel Bussi

     

    Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper. A Yport, parti s'entraîner sur la plus haute falaise d'Europe, il a d'abord remarqué l'écharpe, rouge, accrochée à une clôture, puis la femme brune, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Ils sont seuls au monde; Jamal lui tend l'écharpe comme on tend une bouée.

    Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît sous les yeux effarés de Jamal le corps inerte de l'inconnue.

    A son cou, l'écharpe rouge...

    C'est la version de Jamal. Le croyez-vous? 

     

    Si vous avez une grosse envie de vous plonger dans un bon thriller, jetez-vous sur un roman de Michel Bussi, vous ne serez pas déçus. Il est une valeur sûre et à chaque fois que je lis un livre de cet auteur, il ne fait que confirmer son talent.

    Depuis le début d'année, je ne sais pas vraiment ce que j'ai envie de lire alors je change régulièrement de genre. Cette fois-ci, j'ai donc opté pour un thriller. On suit Jamal, un personnage énigmatique à qui il manque une jambe. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir un rêve fou, celui de participer à l'une des plus difficiles courses, l'Ultra trail du Mont Blanc. Alors Jamal s'entraîne à Yport, une ville de Normandie réputée pour ses hautes falaises.

    On est de suite plongé dans l'action avec l'introduction de l'histoire par un courrier officiel d'un lieutenant de police adressé à son directeur. Je trouve que ce système permet vraiment une immersion totale dans l'intrique parce qu'on suit, pas à pas, l'enquête. Bien sûr, l'auteur nous dévoile celle-ci petit à petit. De ce fait, on est toujours dans le doute. J'ai adoré être baladée du début à la fin. Toutes mes théories sont tombées à l'eau. J'avais vraiment de gros doutes sur un personnage et mon attention était tellement focalisée sur lui que je n'ai pas deviné la révélation. Et finalement, c'est ce que j'attends d'un bon thriller: être surprise.

    De plus, il ne s'agit pas seulement d'une enquête policière lambda puisqu'un élément très étrange arrive dès le début. Comment la morte a-t-elle pu se retrouver avec l'écharpe autour du coup? Ce fait m'a rendue folle! Et Michel Bussi ne s'arrête pas là puisque on a ce genre de révélations tout au long du roman. J'avoue qu'à un moment donné, j'ai eu un peu peur de la fin parce que je ne voyais pas comment il pouvait se dépêtrer de cet imbroglio. Comment allait-il faire pour nous fournir une explication cohérente sans qu'elle soit farfelue? Et bien finalement, le talent de Michel Bussi ne lui a pas fait défaut. J'ai été convaincue.

    Les personnages ont tous une personnalité hors du commun. Jamal a un côté naïf mais en même temps il est combatif. Il a cette force que j'attends d'un personnage principal. Il n'est pas tout lisse puisqu'il avoue lui-même certains défauts. Cette dualité fait qu'il m'a fait douter, et ce plus d'une fois mais qu'il est bon de ne faire confiance à personne dans ce genre de livre! J'ai adoré le personnage de Mona parce qu'à travers son franc parlé, on perçoit sa fragilité.

    Par contre, afin de pondérer un peu mon enthousiasme, j'ai une toute petite critique à souligner: lors de la révélation, j'ai tiqué sur un élément qui m'a semblé improbable. Mais le reste fait qu'on l'oublie vite et on a somme toute ce sentiment de boucle bouclée. J'ai eu toutes les réponses que j'attendais.

    C'est un très bon livre que je vous recommande si vous avez envie que l'on vous retourne le cerveau.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Miss Peregrine et les enfants particuliers tome 1

    Auteur: RansomRiggs

    Editions: Le livre de poche

    Nombre de pages: 436

    ISBN: 978-2-01-911015-4

    Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ramson Riggs

    Depuis qu'il est enfant, Jacob écoute les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier lui a souvent parlé de l'orphelinat de Miss Peregrine, peuplé d'enfants "particuliers", doués de capacités surnaturelles. Un soir, Jacob, qui a maintenant seize ans, trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de vérité et découvre le pensionnat en ruines: les enfants particuliers ont bel et bien existé. Mais sont-ils toujours en vie?

     

    Me voilà enfin plongée dans cette nouvelle saga. Pas si nouvelle que ça puisqu'elle a fait couler beaucoup d'encre et que même une adaptation cinématographique est déjà sortie pour le premier tome.

    On va suivre les aventures de Jacob qui est un adolescent tout ce qu'il y a de plus normal. Il vit aux Etats-Unis avec ses parents et il a un lien très particulier avec son grand-père. Celui-ci, lorsque Jacob était petit, lui racontait des histoires à propos d'enfants qu'il avait côtoyés dans son enfance, en pleine seconde guerre mondiale. Il lui montrait même des photographies où l'on pouvait les voir; une fille en lévitation, un enfant avec un corps de chien etc. En grandissant, Jacob ne croit plus à ses histoires jusqu'au jour où son grand-père est tué par une énorme bête. Seul Jacob l'a vu et personne ne le croit. Il voit alors un psychologue qui lui conseille d'aller sur les lieux de l'enfance de son ancêtre pour se convaincre que tout ça n'existe pas. Et c'est ce qu'il fait. Il part en Angleterre avec son père.

    C'est un roman Young adult que j'ai beaucoup aimé et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, même si c'est un roman jeunesse, l'auteur n'hésite pas à raconter une histoire plutôt sombre. Les photographies associées au roman donne une ambiance très particulière. On est vraiment immergé dans une atmosphère austère et mystérieuse.

    Ensuite, Jacob est un personnage très intéressant de par sa maturité et son sens des valeurs. Même s'il a seize ans, c'est un enfant autonome qui a du bon sens. Par contre, pour ce qui est du personnage d'Emma, je trouve qu'elle est assez caractérielle et un peu immature. Elle m'a agacée à certains moments.

    De plus, il y a une multitude de personnages auxquels on s'attache assez facilement. J'ai parfois été surprise par leur apparence mais finalement, ça m'a permit de mieux cerner  leur caractère et de mieux les imaginer physiquement. Miss Peregrine, quant à elle, est un personnage encore mystérieux pour moi car elle cache beaucoup de choses. J'espère que l'on en saura plus sur elle dans les autres tomes.

    Enfin, le style de Ransom Riggs est très agréable parce qu'il nous donne assez de matière pour que l'on soit intéressé par son histoire mais sans trop en dévoiler non plus, ce qui nous laisse en alerte constante. Il n'y a pas de temps mort et l'histoire est très originale.

    Ce n'est pas un coup de cœur parce que, bon, c'est comme le coup de foudre, ça ne se commande pas même si vous avez le mec le plus parfait devant vous, mais c'est une très bonne lecture pour ma part. L'auteur a su me séduire et j'ai hâte de découvrir les nouvelles aventures de Jacob.

    Si vous êtes frileux en ce qui concerne les romans jeunesse, je vous conseille ce livre afin de vous persuader que certains en valent  vraiment la peine.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Le prince charmant est (in)fidèle

    Auteure: Ondine Khayat

    Editions: Michel Lafon

    Nombre de pages: 332

    ISBN: 978-2-7499-2514-1

    Le prince charmant est (in)fidèle de Ondine Khayat

    Il était une fois une magnifique princesse, prénommée Cathy, qui vivait un conte de fées avec son prince charmant, Ben, dans leur ravissant château F3 parisien. Mais bizarrement, les contes de fées ne précisent pas que le prince charmant est parfois infidèle! D'ailleurs, Ben cache bien son jeu: c'est en fait un séducteur compulsif qui carbure à la vodka-orange. Jusqu'au jour où la mort de sa mère le plonge dans une terrible crise existentielle.

    Son chemin croise alors celui de Claire, une coach-thérapeute déjantée, qui lui lance un défi: accepter de Cathy ce qu'il se permet lui-même. Pour Ben, le cauchemar commence... Il va se retrouver dans des situations désopilantes qui l'obligeront à voir les choses en face: si le prince charmant est infidèle... la princesse peut l'être aussi!

     

    Voici une lecture qui m'a un peu sortie de ma zone de confort. Ce livre semble être un roman chick-lit comme on en trouve régulièrement, mais en fait, pas du tout. Tout d'abord, je tiens à parler de la quatrième de couverture qui ne présente pas à cent pour cent ce qu'est vraiment ce livre. Il nous induit en erreur sur le point de vue choisi. En effet, comme il présente Cathy, on pourrait croire que c'est de son point de vue que cette histoire va nous être racontée. Mais que nenni. L'auteure nous donne le point de vue de Ben, le fameux prince infidèle. Peut-être que ça n'est qu'un détail, mais il me semble que ça change des choses.  Ne serait-ce que l'immersion dans l'histoire qui est plus difficile, puisque l'on est dérouté. Ensuite, il ne va pas voir la thérapeute parce qu'il a une crise existentielle, mais parce qu'il attend sa compagne et qu'entre temps, il a envie d'avoir des relations avec cette femme, qui s'avère être coach de vie/thérapeute. Voilà, je me sens mieux! 

    Blague à part, ce livre n'est pas très bien noté sur Livraddict et je peux comprendre pourquoi. Le sujet, l'infidélité, y est traité de façon légère, et un peu comme si c'était normal. Ben, bien que gentil garçon, peut vous mettre hors de vous si vous ne prenez pas de recul sur l'histoire. En effet, il ne cesse de dire qu'il aime sa compagne, mais dès que l'occasion se présente, il la trompe. J'avoue avoir eu envie de lui donner des gifles à plusieurs reprises.

    En ce qui concerne le personnage de Cathy, je n'ai pas du tout accroché. Je l'ai trouvée cruche et sans relief. Franchement, elle est un peu niaise. Peut-être que le fait de la découvrir par les yeux de Ben nous la rend comme ça, je ne sais pas, mais en tout cas, je n'ai pas eu d'empathie pour elle.

    De plus, je trouvais que le roman démarrait plutôt bien, puisqu'on se prête au jeu, finalement. Mais, à un moment donné, l'auteure va trop loin et les péripéties en deviennent risibles. D'ailleurs, la fin ne m'a pas plu du tout. C'était clairement la fin que je ne voulais pas.

    J'ai somme toute apprécié ma lecture puisque je l'ai pris de façon assez légère. C'est un roman qui se lit vite et vous fait passer un bon moment. Il ne faut pas le lire au premier degré et faire fi du sujet. Il permet quand même de se poser des questions sur l'infidélité.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Le ciel est partout

    Auteure: Jandy Nelson

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 364

    ISBN: 978-2-298-04689-2

    Le ciel est partout de Jandy Nelson

    Un amour brûlant, une perte dévastatrice, Lennie lutte pour trouver sa propre mélodie. Alors que Bailey, sa sœur, sa meilleure amie, vient de mourir, comment continuer? A-t-elle le droit de plaire, elle aussi? De désirer Toby? D'être heureuse sans Bailey? Et comment ose-t-elle encore rire? Parfois, il faut tout perdre pour se trouver... Un hymne à l'amour, à la vie, à la musique, à la nature et à l'écriture!

     

    Je ne sais pas trop comment juger ce livre parce que j'ai mis plus d'un mois à le lire. Lorsque j'étais plongée dans ma lecture, j'étais plutôt contente et je l'ai réellement aimée. Mais à chaque fois que je refermais ce livre, je ne ressentais pas le besoin de me replonger de nouveau dedans. Alors je ne vous cache pas que mon sentiment est assez mitigé.

    C'est un roman Young adult qui traite du deuil. Comment faire pour continuer à vivre sans sa sœur? Et surtout, comment faire lorsque l'on éprouve des sentiments tels que le désir et la passion? Ce ne sont pas des sentiments que l'on devrait s'autoriser lors de la perte d'un être cher. Lennie se trouve alors dans une situation dans laquelle elle ne sait pas se positionner puisqu'elle est complètement attirée par Toby, le petit ami de sa sœur, et lui n'est pas indifférent.  

    Même s'il s'agit d'un roman Young adult, cette histoire est bien développée et les personnages ne sont pas immatures. Ce qu'ils éprouvent et ce qu'ils font sont cohérents et réalistes. C'est un livre plein de bons sentiments où l'on arrive, finalement, à relativiser une situation plutôt dure. J'ai aimé les personnages même si parfois, et pour de bonnes raisons, les réactions de Lennie m'ont laissée dubitative. Alors, il est vrai que je ne me suis jamais retrouvée dans son cas de figure et je peux comprendre (sans les approuver) ses choix.

    Les deux personnages masculins, quant à eux, sont un peu trop similaires à mon goût. Je n'arrivais pas à imaginer deux personnes différentes. Par contre, ça n'a pas gêné ma lecture même si parfois il y avait un côté redondant. Par contre j'ai adoré l'oncle et la tante de Lennie, qui sont, à mon sens, les deux protagonistes qui donnent une saveur particulière au roman. Ils ont ce côté poétique que j'apprécie retrouver. 

    C'est un roman jeunesse que je n'ai pas apprécié à sa juste valeur, il me semble. Parce que même si ce fut une bonne lecture, ce n'était pas l'éclate non plus. Peut-être que ce n'était pas le bon moment ou alors j'en attendais un peu trop. Je ne sais pas. C'est dommage parce que je suis passée à côté de la poésie du roman. Mais que l'on soit bien clair, c'est un roman que je conseille quand même pour son message, sa finesse et sa qualité.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Archer's Voice

    Auteure: Mia Sheridan

    Editions: Hugo roman

    Collection: New romance

    Nombre de pages: 394

    ISBN: 978-2-7556-2303-1

    Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu'elle recherche désespérément.  Elle est là pour oublier le traumatisme qu'elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix.

     

    Cela fait un petit moment que Archer's Voice est dans ma pile à lire, mais comme il y avait beaucoup d'avis le concernant, j'ai préféré attendre avant de le commencer, pour ne pas en attendre trop et être finalement déçue. Je pense avoir bien fait parce que j'ai vraiment apprécié cette lecture.

    On suit Bree, nouvellement installée dans une petite ville où l'atmosphère s'apparente à celle que l'on peut trouver dans la saga Lucky Harbor de Jill Shalvis, pour ceux qui connaissent. On y trouve une ambiance bucolique où il émane des habitants une certaine poésie.

    Les personnages sont attachants et bien pensés. Bree est une femme à la fois forte et fragile. Quant à Archer, sa complexité et sa singularité font de lui un personnage masculin plus qu'intéressant. Il ne ressemble à aucun autre personnage que j'ai pu découvrir jusqu'alors. De plus, l'auteure intègre dans son histoire deux personnages plutôt machiavéliques qui donne de la dimension à l'histoire. Cela, sans tomber dans la caricature. Même si ce qui arrive à Bree et Archer  va loin, je n'ai pas été gênée par la plausibilité de la trame. Tous les éléments s'imbriquent bien et on a une réponse à chaque interrogation.

    Après, il n'y a pas un gros suspense non plus. On imagine assez vite le dénouement et la romance prend alors le pas sur les secrets de famille. Mais, étant une grande amatrice de romance, c'est un point qui ne m'a pas dérangée.

    Ce qui m'a le plus plu, c'est la relation entre Bree et Archer. C'est comme si elle essayait de l'apprivoiser. Il faut dire que l'on part de loin, quand même. Il est très novice dans pas mal de choses de la vie. J'avais d'ailleurs peur de ça lorsque j'ai commencé ma lecture, parce que j'avais entendu un avis qui disait qu'il était vulgaire. Pour ma part, je n'ai pas retrouvé cet aspect. Archer est humain, ni trop parfait, ni trop brut. Il y a vraiment une progression dans cette relation et tout n'est pas acquis du moment qu'ils sont ensemble.

    Ce n'est pas une lecture coup de cœur, mais on n'en est pas loin. C'est une romance qui vaut la peine d'être lue.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique