• Hantée de Christina Lauren

    Titre : Hantée
    Auteures : Christina Lauren
    Editions : Hugo roman
    Collection : New way
    Nombre de pages : 327
    ISBN : 978-2-298-10897-2

     

    Hantée de Christina Lauren

    Delilah Blue n'a d'yeux que pour Gavin. Le regard ténébreux et la silhouette toujours parée de noir, le garçon a l'air de sortir tout droit de l'univers sombre et – il faut l'avouer – franchement tordu de ses dessins. Tout chez lui est bizarre, jusqu'à la vieille bâtisse dans laquelle il vit, qui donne une sorte de cachet inquiétant à leur petite ville. Lorsque Gavin décide d'emmener Delilah chez lui, un privilège exceptionnel, elle découvre avec stupeur que les lieux semblent capables de communiquer. Cheminée, par exemple, allume sur demande son propre feu. Lit s'agrandit selon les exigences de Gavin, et Piano lui a appris à jouer lorsqu'il était petit... Très vite, Delilah va comprendre que ce qui vit ici n'est pas humain... À quel prix gagnera-t-elle le droit d'aimer le propriétaire de ces lieux tourmentés ?

     


    Sous le pseudonyme de Christina Lauren se cache en réalité deux auteures, Christina Hobbs et Lauren Billings, les fameuses auteures des sagas Beautiful bastard et Wild seasons. Elles écrivent essentiellement de la romance érotique. Mais avec cet ouvrage, elles signent leur deuxième essaie que l'on peut classer dans le paranormal, le premier étant Sublime, un histoire originale que j'avais beaucoup aimée.

     

    Hantée est l'histoire d'une maison, personnage à part entière, qui fait office de maman pour Gavin, cet adolescent différent et discret. Delilah Blue et Gavin tombent amoureux l'un de l'autre. Celui-ci décide alors de la faire entrer dans sa vie. Elle va donc découvrir le secret que le jeune homme cache depuis des années : il vit seul, dans une maison où tout possède une vie. Les meubles sont des personnages qui prennent soin de Gavin en lui fournissant tout ce dont il a besoin. Par contre, ils ne sont pas dénués de caractère et le font savoir lorsqu'ils ne sont pas d'accord.

     

    J'ai trouvé qu'il y avait une certaine poésie qui émanait de l'histoire. Le style de l'écriture ainsi que le choix des événements y ait pour quelque chose. L'amour a une place importante dans ce roman. La relation entre Delilah et Gavin est intense et elle est vraiment belle. Ils sont attachés l'un à l'autre d'une façon naturelle et sincère. J'ai bien aimé aussi le respect qu'a Gavin envers Maison. C'est de l'amour filial à l'état pure. Les auteures ont pris le temps d'instaurer ce climat de confiance, important, à mon sens, pour la compréhension de la suite des événements.

     

    Cependant, je regrette qu'elles n'aient pas plus creusé les personnages secondaires. J'ai eu parfois l'impression que Delilah et Gavin étaient seuls et ça ôtait du réalisme à l'histoire. De plus, je n'ai pas compris le rôle de la mère de Dhaval, le meilleur ami de Lilah, à la fin. Je pense que j'ai râté quelque chose mais je ne sais pas quoi. En tout cas, elle méritait plus de place et de poids afin que l'on comprenne mieux l'histoire de la mère de Gavin.

     

    Bien que le titre du livre soit Hantée, ne vous attendez pas à avoir peur. Certes, il y a du paranormal et des événements étranges, mais on est plus intrigué qu'angoissé. L'atmosphère est très particulière, un peu comme dans le film Sublimes créatures, adaptation cinémotigraphique de 16 lunes par Richard LaGravenese, pour ceux qui l'ont vu.

     

    C'est donc une bonne lecture qui m'a permit de valider le week-end à 1000. Une bonne lecture oui, mais pas transcendante non plus puisque j'ai un sentiment d'inachevé. Ce roman est souvent classé en jeunesse. Pour ma part, je conseille cette lecture à partir de 15/16 ans car il y a quelques scènes limites pour les plus jeunes.


    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :