• Le théorème des Katherine de John Green

    Titre : Le théorème des Katherine
    Auteur : John Green
    Editions : Nathan
    Nombre de pages : 281
    ISBN : 978-2-09-255571-2

    Le théorème des Katherine de John Green

    Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux.
    Dis-neuf fois la fille s'appelait Katherine.
    Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE.
    Et dix-neuf fois il s'est fait larguer.


    Voici le quatrième roman que je lis de John Green, l'auteur de Nos étoiles contraires, qui fut un coup de cœur monumental.

    Il me semble qu'il s'agit d'un des premiers romans de l'auteur. On retrouve Colin, qui vient tout juste de se faire larguer par sa petite amie, Katherine. Il n'est sorti qu'avec des filles portant se prénom et il se demande, en bon petit surdoué qu'il est, s'il ne peut pas trouver une formule mathématique qui permettrait de prévoir la durée d'une relation.

    C'est un roman jeunesse qui prend des airs de roadtrip. Colin va en effet voyager avec son seul et meilleur ami Hassan. Ils vont atterrir dans un petit patelin un peu plus au sud sur la côte est des Etats-Unis. Là-bas, ils rencontreront différents personnages.


    J'ai plutôt apprécié ma lecture puisque c'est une histoire assez intéressante. John Green a une façon de tourner les événements assez particulière. J'avoue qu'à chaque fois, je me demande où il veut en venir. Il est maître dans l'écriture de scènes un peu surréalistes et décalées.

    Colin, le personnage principal, est assez naïf et ingénu. Comme il est très intelligent, son comportement est peu compris de ses pairs et il n'arrive pas vraiment à se faire des amis. Le seul qu'il a est tout simplement barré mais hilarant.

    De plus, il ne cesse de faire des anagrammes de tout et n'importe quoi, alors il est parfois agaçant, d'autant plus que certaines fois, ça en devient des idées fixes et il se coupe du monde.

    Il y a quelques petits bémols que j'aimerai souligner concernant les romans de John Green. Je ne sais pas si ça vient de moi (surement) ou si c'est parce que je n'arrive pas à me détacher des autres livres de l'auteur, mais je trouve qu'ils tournent tous autour de la même chose : la quête de soi et par la même, la quête de l'amour (je mets Nos étoiles contraires à part). J'ai lu Qui es-tu Alaska ? et La face cachée de Margo. J'avais trouvé des similitudes concernant les personnages ; pour moi, Margo, Alaska et Lindsey sont identiques. Que ce soit au niveau du caractère ou du comportement. Alors, ça m'a génée dans ma lecture parce que j'avais parfois le sentiment de relire le même livre. Oui l'histoire n'est pas la même mais quand même... je me suis demandé si le point de vue y était pour quelque chose puisque, pour le moment, Nos étoiles contraires est le seul avec un point de vue féminin. Je ne sais pas... Si vous avez un autre avis que le mien, n'hésitez pas à m'en faire part.

    En ce qui concerne la plume de l'auteur, elle est égale à elle-même : simple, efficace. On sent l'esprit pragmatique de l'écrivain et il maîtrise les notions scientifiques qui sont intégrées avec brio. Je suis toujours fan de ses réflexions sur la vie qui sont justes, percutantes et pleines de bon sens.

    C'est un bon roman jeunesse qui ne prend pas les jeunes, justement, pour des gros ignares. Mais je reste tout de même déçue parce que je n'ai pas été surprise.


    XOXO

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :