• Ne lâche pas ma main de Michel Bussi

    Titre: Ne lâche pas ma main

    Auteur: Michel Bussi

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 418

    ISBN: 978-2-2662-4438-1

    Ne lâche pas ma main de Michel Bussi

    Un couple d'amoureux dans les eaux turquoises de l'Île de la Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant, le rêve tourne court. Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial, devient le coupable idéal. Désemparé, ne sachant comment prouvé son innocence, il prend la fuite avec leur fille de six ans. Pour la police, cela sonne comme un aveu: la course-poursuite, au coeur de la nature luxuriante de l'île, est lancée.

     

    J'ai découvert cet auteur il y a quelques années maintenant avec Un avion sans elle, que j'avais adoré, et petit à petit j'essaie de lire tous ses livres. Aujourd'hui je me suis donc plongée dans Ne lâche pas ma main car le résumé me tentait bien.

    J'y ai retrouvé les incontournables de Michel Bussi, à savoir un cadre bien défini, ici l'Île de la Réunion, et des secrets familiaux. On va suivre Martial et Liane, un couple en vacances accompagné de leur fille de six ans, Josapha (Sofa). Leur vie bascule quand Liane disparait de l'hôtel et que l'on retrouve des traces de son sang dans la chambre du couple. A partir de là, les démons du passé de Martial vont ressurgir et on est plongé dans une traque infernale, menée par Aja Purvi, capitaine sur cette île paradisiaque. 

    J'ai été plongée dans l'intrigue dès les premières pages où le rythme est assez prenant. D'ailleurs, ce rythme est présent presque tout au long du roman. Il se passe constamment quelque chose et on va de révélation en révélation. Le changement de point de vue permanent y ait pour quelque chose. 

    D'ailleurs, il y a beaucoup de personnages dans ce roman mais comme l'auteur nous explique assez bien les liens entre chacun, on n'est jamais perdu. J'ai beaucoup aimé Aja et Christos, les deux enquêteurs. Aja est une femme forte, battante et passionnée, même un peu trop car elle en délaisse sa propre famille. Christos, quant à lui, même s'il est décrit comme quelqu'un de fainéant et qui a un penchant pour l'alcool, je l'ai trouvé attachant. Sa relation avec Imelda et ses enfants est intéressante et touchante. 

    En ce qui concerne l'intrigue, l'auteur arrive avec brio à nous donner quelques éléments par-ci par-là, ce qui fait que l'on cogite tout le temps. On va de théorie en théorie et le passage à travers différents points de vue nous permet de comprendre complètement les motivations de chacun. De plus, même si l'on est dans un thriller, le style de Bussi est parfois empreint d'une certaine poésie. J'aime sa façon de décrire les relations amoureuses; belles et réalistes en même temps.

    Même s'il ne détrône pas Un avion sans elle, je pense que ce roman est un de mes préférés de cet auteur, car j'ai été happée dès le début du roman, j'ai aimé cette lecture et je n'avais qu'une hâte, découvrir le fin mot de l'histoire. 

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :