• Sauvage tome 5 de S. C. Stephens

    Titre: Sauvage, tome 5 de la saga Thoughtless

    Auteure: S. C. Stephens

    Editions: Hugo Roman

    Collection: New romance

    Nombre de pages: 549

    ISBN: 978-2-7556-2340-6

    Sauvage tome 5 de S. C. Stephens

     

    Griffin Hancock est le bassiste vulgaire et un peu bad boy des D-Bags, le groupe le plus chaud du moment. Il a tout ce dont il rêve: une grande maison, une belle voiture, une magnifique famille. Malgré tout, cet homme sauvage et à l'égo surdimensionné en a assez d'être dans l'ombre  de la star du groupe: Kellan Kyle. Il estime être le meilleur et tout le monde devrait le savoir.

    C'est pourquoi, lorsqu'une opportunité se présente, Griffin n'hésite pas à la saisir. Le reste du groupe n'est pas d'accord avec lui et il prend alors une décision radicale: il quitte Seattle avec sa famille pour retourner à L.A. et y faire carrière seul. Cette quête de succès s'avère bien plus difficile qu'il ne l'aurait pensé, d'autant plus que ses choix déstabilisent le couple qu'il forme avec Anna. A trop vouloir une carrière solo, Griffin pourrait bien se retrouver totalement seul... et expérimenter alors l'adage: "On ne connaît pas la valeur de ce que l'on possède avant de tout perdre."

     

    Je suis bien embêtée pour cette chronique parce que S. C. Stephens est une auteure que j'affectionne beaucoup et Thoughtless est une de mes sagas new adult préférée. Malheureusement, je n'ai pas aimé ce tome-là. A plusieurs reprises j'ai voulu l'abandonner mais ça m'embêtait vraiment de ne pas aller au bout de la série. J'ai mis un mois pour le lire!

    On retrouve ici le point de vue de Griffin, le bassiste déjanté à la langue bien pendue. C'est simple, il n'a aucun filtre. J'appréciais beaucoup son personnage durant les tomes précédents parce qu'il apportait de la légèreté et de l'humour à la saga. Cependant, je n'ai pas aimé être dans sa tête. Il est exécrable, vulgaire, imbu de sa personne, misogyne et, il faut le dire, plutôt idiot. Je n'ai vraiment pas compris ses réactions, d'autant plus qu'il cumule toujours le même type d'erreurs.

    De plus, j'ai trouvé le rythme particulièrement lent. Il faut attendre plus d'une centaine de pages pour que la séparation se fasse enfin avec les autres membres du groupe. Le début du livre s'articule autour des plaintes de Griffin et finalement, ça devenait pesant.

    Ensuite, quand j'ai commencé cette lecture, je m'attendais à une lecture plus ou moins légère. Mais suivre ce personnage dans ses mauvais choix, plus que douteux,  m'ont plutôt angoissée. Ce livre ne m'a pas vendu le rêve que j'en attendais. D'ailleurs, les scènes de sexe sont répétitives et pas du tout pertinentes. Elles sont mises là, comme ça, sans vraiment de lien avec l'histoire.

    La fin est un peu rocambolesque et trop facile. Il m'a manqué de la subtilité dans l'évolution psychologique de Griffin. Il opère un peu trop rapidement un virage à 360 degrés, ce qui m'a donné l'impression qu'il ne s'agissait plus du même personnage.

    Donc, vous l'aurez compris, ce roman est loin d'être un coup de cœur. Même si j'ai pu retrouver la plume de l'auteure, agréable et très addictive, je n'ai trouvé aucun intérêt à connaître la vie de Griffin. Je pense qu'elle a écrit cette suite pour répondre à une demande des lecteurs, mais je me dis que, quelquefois, il faut savoir terminer une saga et ainsi laisser la place à notre imagination pour la suite.

     

    XOXO

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :