• L'homme aux cercles bleus de Fred Vargas

    Titre: L'homme aux cercles bleus (Les enquêtes du commissaire Adamsberg n°1)

    Auteure: Fred Vargas

    Editions: Feryane

    Nombre de pages: 341

    ISBN: 2-84011-165-9

    "Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors?"

    Depuis quatre mois, cette phrase qui accompagne les cercles bleus qui surgissent la nuit, tracés à la craie sur les trottoirs de la ville, amuse les parisiens. Au centre, prisonniers, un débris, un objet perdu: trombone, bougie, pince à épiler, patte de pigeon... Le phénomène fait les délices des journalistes et de quelques psychiatres qui théorisent.

    Le commissaire Adamsberg, lui, ne rit pas. Ces cercles et leur contenu hétéroclite "suintent" la cruauté. Il le sait, il le sent: bientôt, de l'anodin saugrenu on passera au tragique.

     

    Après avoir enfin découvert la plume de Fred Vargas avec L'armée furieuse, ouvrage où l'on retrouve Adamsberg, commissaire héros de cette première saga, je n'avais qu'une hâte, lire un autre tome. J'ai dans ma pile à lire Un lieu incertain, qui est le sixième opus. Cependant, je souhaitais commencer finalement le premier tome, que j'ai emprunté à la médiathèque, paru aux éditions Feryane. Je l'ai appris plus tard, mais ce sont des anciennes éditions qui publient seulement pour la correspondance. La particularité est que la police est de grande taille.

    En lisant cet ouvrage, je fais donc officiellement connaissance avec le commissaire Adamsberg. Sa première enquête parisienne démarre sur les chapeaux de roues puisqu'il doit découvrir qui est l'auteur de cercles faits à la craie bleue, entourant divers objets somme toute banals. Jusqu'au jour où l'objet est remplacé par un cadavre. Il va donc à la rencontre de différents personnages, comme la reine Mathilde, un petit brin de femme énigmatique, Charles, un aveugle au tempérament exécrable ou encore Madame Forestier, une vieille célibataire spécialiste des petites annonces.

    Pour un premier tome, l'auteure pose bien le cadre et l'ambiance si particulière de cette série. Dès le début, on comprend qu'Adamsberg n'est pas comme les autres commissaires puisqu'il a ce côté déjanté, un peu marginal. Il ne réagit pas comme on pourrait s'y attendre. Au contraire, on est souvent dérouté par les décisions qu'il prend. Mais finalement, c'est souvent lui qui est dans le vrai puisque l'enquête ne cesse jamais d'avancer, même quand plusieurs jours passent. La complémentarité avec Danglard est dans ce livre saisissante. J'ai pu davantage le cerner et comprendre sa relation avec Adamsberg.

    En ce qui concerne l'enquête, elle est originale, efficace et l'action se déroule suffisamment rapidement pour que le lecteur soit intéressé. Les révélations sont à la hauteur de mes attentes: cohérentes et pertinentes. Je n'en demande pas plus.

    Ce deuxième roman confirme mon premier ressenti concernant la saga: elle en vaut la peine.

    Donc, pour résumer, si vous aimez les enquêtes mais empreintes d'humour et de second degré, alors lancez-vous dans cette série!

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :