• Titre: L'épreuve, tome 3; Le remède mortel

    Auteur: James Dashner

    Editions: Pocket Jeunesse

    Nombre de pages: 382

    ISBN: 978-2-2662-0014-1

    L'épreuve, tome 3 de James Dashner

    Le Wicked a tout volé à Thomas: sa vie, sa mémoire et maintenant ses  seuls amis. Mais l'épreuve touche à sa fin. Ne reste qu'un dernier test... Terrifiant.

    Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l'organisation. Il a triomphé du labyrinthe. Il a survécu sur la terre brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.

     

    Avec la lecture du troisième tome de la saga L'épreuve, je clôture enfin cette trilogie. Il s'est passé un temps relativement long entre le tome 2 et le tome 3, alors j'ai dû trouver des sites spoilants afin de ne pas être complètement perdue.

    J'ai passé un bon moment de lecture avec ce roman où la lecture est très fluide et où l'ambiance y est très particulière. La taille des chapitres fait que l'on n'est jamais frustré et il y a énormément de rebondissements. D'ailleurs, c'est un des reproches que je fais pour ce volume. Cela peut paraître étrange mais je trouve qu'il se passe trop de choses et finalement, le rythme est toujours identique: effréné. Je préfère lorsqu'il y a des moments de répits. Je trouve que ça donne plus de relief et plus d'intérêt à la trame de l'histoire. Pour celui-ci, il y a tellement de rebondissements que j'étais finalement indifférente à ce qui pouvait arriver aux personnages.

    Par ailleurs, je ne sais pas si c'est parce que j'ai oublié la fin du tome 2 mais je n'ai pas compris certaines actions et certaines décisions. Des passages m'ont paru sans importance, ils n'ont pas fait avancer l'histoire.

    En ce qui concerne les personnages, j'ai adoré la tournure des événements  mettant en jeu Thomas, Newt et Minho. Leur relation est beaucoup plus intéressante et elle donne de la profondeur à l'ensemble. Par contre, Teresa est toujours aussi antipathique. Autant, elle me plaisait bien dans le tome 1, autant, ici, je ne la supporte pas. Je ne comprends pas ses réactions qui n'ont pour moi aucun sens.

    Enfin, je suis assez déçue de la fin. Elle est pour moi trop facile et trop rapide. Je souhaitais davantage de complexité et finalement, je n'ai pas toutes les réponses que j'espérais. Alors peut-être que je les trouverais dans le préquel ou encore dans le tome compagnon, mais j'en attendais plus.

    Je sais que mon avis parait très négatif mais j'ai vraiment apprécié cette saga où l'atmosphère sombre et étouffante vous emportent assez loin dans l'imaginaire. On veut constamment savoir ce qu'il se passe grâce aux nombreux cliffhanger de fin de chapitre, qui sont, par ailleurs, très bien trouvés. Je vous conseillerais peut-être de lire les trois tomes à la suite, parce que l'auteur ne fait assez de rappel des autres tomes de la saga.

    C'est une saga dystopique que je conseille vraiment que vous soyez adolescent ou adulte.

     

    XOXO 

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Le passeur

    Auteur: Lois Lowry

    Editions: L'école des loisirs

    Nombre de pages: 220

    ISBN: 978-2-2112-0582-5

    Le passeur de Lois Lowry

    Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas. La désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop âgées ainsi que les nouveau-nés inaptes sont "élargis", personne ne sait exactement ce que cela veut dire.

    Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir: c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'œil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux.

    Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ignore encore qu'il est unique.

    Un destin extraordinaire l'attend, Un destin qui peut le détruire.

     

    Je souhaitais faire découvrir la dystopie à mes élèves en passant par un classique du genre, abordable pour des petits lecteurs. C'est pourquoi je me suis tournée vers ce roman. D'autant plus qu'il a été adapté en film.

    Grâce à la plume de l'auteur, on est de suite immergé dans l'histoire. En effet, on se trouve plongé dans un monde sans couleur, sans émotion et sans artifice. Chacun a un rôle bien défini dans cette nouvelle société. L'écriture est donc à l'image du roman; simple et factuelle. Nous avons le point de vue de Jonas, qui évoque son monde sans fioriture, de façon très succincte. Lors de certaines scènes, il est question de réflexions sur les sentiments que l'on peut éprouver et on comprend vite que les personnages sont leurrés puisqu'ils n'ont à disposition qu'un tout petit bagage langagier pour le faire.

    J'ai beaucoup apprécié les moments phares du genre comme la découverte de son nouveau statut, l'apprentissage d'un autre monde possible et tous les questionnements que Jonas soulève lors de cet apprentissage. On se pose de réelles questions sans pour autant que l'on ait d'avis tranché. Je trouve que c'est ce qui change un peu des autres dystopies que j'ai pu lire jusqu'à présent. L'auteur montre ce que les hommes ont perdu, comme le libre-arbitre ou les sentiments réels, mais il montre aussi les avantages de cette nouvelle société, comme la quasi absence de la douleur, l'égalité des êtres humains ou encore la conservation des ressources.

    Par contre, je n'arrive pas à décider si la fin me convient. Celle-ci m'a laissé un goût d'inachevé et elle a été traité de façon trop rapide. Je sais qu'il y a une suite mais je sais aussi qu'il ne s'agit pas des mêmes personnages ni même des mêmes décors. Alors, je n'aurai pas les réponses à quelques questions. Si vous avez lu ce roman, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez compris de la fin.

    En tout cas, c'est une très bonne dystopie et j'ai hâte d'en discuter vraiment avec les élèves en espérant qu'ils aient apprécié.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: La bibliothécaire

    Auteure: Gudule

    Editions: Le livre de poche

    Nombre de pages: 187

    ISBN: 978-2-0132-2406-2

    La bibliothécaire de Gudule

    Pourquoi la vieille dame qui habite en face de chez Guillaume écrit-elle très tard la nuit? Quelle est cette jeune femme qui ne sort de chez elle qu'à la nuit tombée? Pour résoudre ces mystères, Guillaume se lance dans un fantastique voyage au pays des livres et de l'écriture.

    Je me lance de plus en plus dans les livres jeunesse, d'autant plus que je suis enseignante et qu'il serait temps que je m'y penche sérieusement. Parce que, pour le moment, j'ai tendance à faire découvrir les livres qui m'ont plu lorsque j'étais enfant. Alors, dans un soucis d'élargir ma culture livresque, je lis de temps en temps des petits classiques de cette littérature, que j'aime énormément.

    Je suis plus que ravie de cette lecture parce qu'elle est de celles qui peuvent faire aimer la lecture à un enfant et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, parlons du thème. On découvre, à travers différentes aventures, les schémas mis en action lors de l'écriture d'un roman. Le livre traite d'inspiration, de talent d'écriture mais aussi de recherche de soi à travers la littérature.

    Ensuite, l'auteure nous fait découvrir des classiques de la littérature tels que Poil de Carotte ou encore Alice au pays des merveilles. D'ailleurs, elle le fait divinement bien, en un format de livre assez court. Pour chaque œuvre, elle en garde l'essence. Et je trouve que l'exercice n'est pas aussi simple.

    Enfin, c'est un roman jeunesse qui ne se moque pas des jeunes lecteurs en simplifiant à outrance le vocabulaire. Le style est réfléchi et stylisé. On est embarqué dans une histoire aboutie et intéressante.

    C'est un roman que je proposerai à mes élèves en lecture offerte en espérant qu'ils souhaiteront le lire en retour. 

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre:Le Paris des Merveilles, tome 1; Les enchantements d'Ambremer

    Auteur: Pierre Pevel

    Editions: Bragelonne

    Nombre de pages: 351

    ISBN: 978-2-3529-4848-3

    Le Paris des Merveilles Tome 1 de Pierre Pevel

    Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n'est pas le Paris de la Belle Epoque tel que nous l'entendons: la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

    Occupé à enquêter sur une trafic d'objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n'a d'autres choix que de s'associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

    Une très gentille collègue m'a offert, pour mon anniversaire, ce premier tome de la saga Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel. C'est un auteur qui sera présent à Livre Paris alors je me suis empressée de le lire, d'autant plus que l'objet livre est magnifique. Par ailleurs, c'est un genre de fantasy que je souhaitais découvrir et il semble que Pierre Pevel est un auteur incontournable.

    C'est une lecture qui m'a transportée assez loin. En effet, on se retrouve dans un Paris du XIXème siècle alternatif puisque le monde magique fait maintenant parti de notre monde. Les deux penchants sont connectés et il n'est plus étrange de côtoyer des créatures de l'imaginaire telles que des chats-ailés qui parlent ou encore des ogres un peu simplets sur les bords.

    L'auteur a su manier les mots pour nous dépeindre un monde imaginaire encré dans la réalité. J'ai vraiment apprécié son style, qui est complètement immersif et où les mots ont l'air de couler de source. Cela m'a fait penser au style de J. K. Rowling qui, de part son écriture, nous fait oublier que nous sommes lecteurs et ainsi, la lecture est complètement fluide. De plus, Pierre Pevel fait en sorte de faire correspondre ce style avec l'époque, ce qui est point essentiel pour ma part.

    En ce qui concerne l'histoire en elle-même, on est plongé dans une enquête un peu à la Sherlock Holmes. Louis Griffont est haut en couleur, très intéressant et on sent qu'il a plusieurs facettes. C'est un personnage sympathique que l'on a envie de connaître et de suivre davantage. J'ai particulièrement aimé suivre son aventure aux côtés de Isabel de Saint-Gil. Celle-ci est d'ailleurs très énigmatique et j'espère que l'on aura un peu plus de détails la concernant dans la suite des aventures.

    C'est une saga que je recommande aux amoureux de la lecture, tout simplement, car, en tant que lecteur, on y trouve les bienfaits d'une immersion dans une histoire originale et où la plume est envoûtante.

     

    XOXO

     

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • Titre: La forêt des ombres

    Auteur: Franck Thilliez

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 366

    ISBN: 978-2-2662-7027-4

    La forêt des ombres de Franck Thilliez

    Arthur Doffre, milliardaire énigmatique, est sur le point de réaliser un rêve vieux de vingt-cinq ans: ressusciter un tueur en série, le Bourreau 125, dans un livre. Un thriller que David Miller, embaumer de profession et auteur d'un premier roman remarqué, a un mois pour écrire contre une forte somme d'argent.

    Reclus dans un chalet en pleine Forêt-Noire, accompagné de sa femme et de sa fille, de Doffre et de sa jeune compagne, David se met aussitôt au travail. Mais il est des fantômes que l'on ne doit pas rappeler...

     

    C'est le premier roman que je lis de cet auteur, qui est un nom qui revient souvent lorsque l'on me parle de thriller. De plus, le roman est dans ma pile à lire depuis un petit moment maintenant, alors je me suis dit qu'il était temps que je me plonge dedans, d'autant plus que Franck Thilliez sera présent à Livre Paris en Mars.

    Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé ce roman. On est plongé dans un huis clos captivant et dérangeant à souhait. On ne sait pas en qui l'on peut avoir confiance, et même le personnage principal nous met dans une incertitude croissante. Ce dernier, David Miller, en plus d'être un thanatopracteur consciencieux, est un tout jeune écrivain de thriller. Alors autant vous dire que les thèmes abordés m'ont beaucoup plu.

    En ce qui concerne les personnages, même s'ils ne sont pas complètement réalistes pour certains, ils sont néanmoins très intéressants. Je pense ici à Doffre, le milliardaire énigmatique, qui a un côté bien barré qui accentue l'atmosphère surréaliste du roman. Par ailleurs, les autres personnages n'en sont pas de reste puisque chacun à une part d'ombre qui insinue le doute dans l'esprit du lecteur. Par ailleurs, les différents points de vue donnent du rythme et du relief à la trame.

    Les sentiments d'étouffement, d'enfermement et de noirceur dans ce roman sont accentués par les différentes scènes dont certaines sont vraiment gores. Les personnages passent par différents états psychologiques qui instaurent réellement une atmosphère très particulière au roman.

    Par contre, même si nous avons des révélations jusqu'aux dernières pages, j'ai assez vite compris les tenants et les aboutissants de l'histoire. Le suspense n'est donc pas complètement au rendez-vous. J'ai trouvé que les indices donnés par l'auteur étaient trop évidents. Le livre est somme toute intéressant, captivant et haletant.

    Pour ma part, cette découverte est prometteuse en ce qui concerne cet auteur. Je suis curieuse de lire d'autres écrits, sachant que ce roman n'est pas le mieux noté.

    Si vous êtes intéressés par ce roman, il faut avoir en tête que certains passages sont très explicites. Alors si vous n'aimez pas le gore, le sanglant ou encore les situations dérangeantes, passez votre chemin. Personnellement, c'est quelque chose que j'apprécie.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique