• Titre: Orgueil et préjugés

    Auteure: Jane Austen

    Editions: Le livre de poche jeunesse (texte abrégé)

    Nombre de pages: 251

    ISBN: 978-2-01-322955-5

    Orgueil et préjugés de Jane Austen

    Madame Bennet a cinq filles et compte bien les marier toutes, ce qui n'est pas une tâche aisée dans l'Angleterre de XIXème siècle. Non que les demoiselles Bennet soient laides, mais elles n'ont pas de fortune. Et cinq maris riches, ce n'est pas si facile à trouver. Surtout quand les filles en question émettent des préjugés, éprouvent des sentiments, et n'agissent pas forcément dans le sens qui leur permettrait de trouver un bon parti.

     

    Je découvre enfin la plume de la très célèbre Jane Austen. Pour ce faire, je me suis attelée à une version abrégée afin de ne pas être écœurée si toutefois la lecture s'avérait difficile. Et je ne regrette pas mon  choix puisque c'est une lecture que j'ai vraiment aimé.

    On suit la vie des filles de la famille Bennet car leur mère veut à tout prix les marier. L'histoire en elle-même n'est pas vraiment folichonne mais les personnalités de chacune ainsi que l'étroitesse d'esprit de la mère fait de ce roman en ensemble plutôt addictif et intéressant. J'ai été agréablement surprise de l'aspect comique de certaines situations. La mère est assez bête et elle a un comportement proche de l'hystérie quand il s'agit de marier ses filles. Le tout sonne un peu comme une idée fixe et heureusement qu'il y a le père pour contrebalancer tout ça.

    En ce qui concerne les filles, on trouve d'un côté celles un peu cruches comme Lydia , Mary ou kitty et d'un autre, les sœurs un peu plus vives d'esprit telles Jane et Elizabeth, les deux ainées de la fratrie. Cette dernière est le personnage principal et c'est de son point de vue que l'on va suivre toutes les péripéties de cette fameuse famille. C'est un personnage intéressant parce qu'elle est pleine d'esprit et son esprit critique est acéré, à l'image de son père. Cependant, lorsqu'elle rencontre Monsieur Darcy, le riche ami de Monsieur Bingley, le nouveau voisin, son avis va se faire un peu hâtivement, sans compter que le comportement de celui-là, personnage très arrogant et sûr de lui.  

    Même si on en apprend davantage sur les relations amoureuses de chaque sœur, l'histoire d'amour entre Elizabeth et Monsieur Darcy prime dans sa complexité et son intérêt. Nous, lecteurs, nous sentons les fêlures de ce personnage masculin charismatique, et nous avons envie de savoir comment Elizabeth va faire pour voir ce que nous voyons. Et ce cheminement est tout simplement jouissif.

    Je comprends maintenant pourquoi Monsieur Darcy fait tant l'unanimité au sein de la gente féminine. C'est un personnage fort, qui a la conviction de ses idées, mais en même temps, sa sensibilité et son côté écorché vif font de lui quelqu'un de complexe et d'humain. Il ne pouvait que s'éprendre de la fille au plus fort caractère; le contraire aurait été du gâchis.

    Dans ce roman, on retrouve donc de l'humour, des situations cocasses, des personnalités franches et tranchées, des péripéties rocambolesques et une romance digne de ce nom. Ce n'est pas un coup de cœur mais il s'en rapproche très fortement. Dans quelques années, je lirai sans doute la version longue afin d'avoir tous les tenants et les aboutissants de cette histoire, d'autant plus que Jane Austen a une plume à tomber.

     

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Nos âmes jumelles

    Auteure: Samantha Bailly

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 313

    ISBN: 978-2-298-11588-8

    Nos âmes jumelles de Samantha Bailly

    Sonia est la plume, Lou est le crayon.

    Ensemble, elles inventent, osent, racontent, décrivent...

    Y seraient-elles parvenues l'une sans l'autre?

    De virtuel sur un forum, leur duo peut-il leur faire vivre une amitié réelle?

     

    A travers ce premier roman je découvre enfin la plume de Samantha Bailly. Voilà quelques années que j'entends beaucoup de bien de cette auteure alors j'étais vraiment curieuse de me plonger dans un de ces romans. Celui qui me fait de l'œil depuis un moment est Ce qui nous lie mais le hasard a fait que j'ai acheté Nos âmes jumelles en premier.

    Il s'agit d'un roman Young adult où l'on suit deux adolescentes, Sonia et Lou, qui ne se connaissent pas encore mais qui vont devenir amies grâce à un site internet où chacun des participants, de par son talent, contribue à la vie du site. Sonia a pour passion l'écriture et Lou est une dessinatrice hors pair. De prime abord, les deux jeunes filles semblent diamétralement opposées puisque Sonia est plutôt sûre d'elle, elle plaît aux garçons et elle n'hésite pas à prendre la parole quand il le faut. Quant à Lou, elle est réservée, elle n'arrive pas à s'imposer et elle doute constamment de ses capacités.

    Samantha Bailly nous dresse donc la naissance d'une amitié sincère sur fond de problèmes familiaux et d'acceptation d'image de soi. La part créative prend aussi beaucoup de place et c'est ce qui m'a le plus plu dans ce roman. J'ai adoré les passages où chacune crée un personnage ou encore une histoire. Les deux filles sont complémentaires et c'est tout simplement jouissif d'intégrer ce milieu. Je pense qu'en tant que féru de lecture, on ne peut qu'aimer cet univers.

    Les personnages sont aussi attachants, notamment Lou que l'on sent à fleur de peau et qui va, par la force de son amitié avec Sonia, grandir et prendre de l'assurance. Son évolution est très intéressante et somme toute réaliste.

    Par contre, il m'a manqué quelque chose lors de cette lecture. Peut-être un peu plus de consistance ou de maturité de la part des personnages. Je ne sais pas trop. C'est un livre assez court qui se dévore en quelques heures et je n'ai pas été satisfaite. J'en voulais plus. Il s'agit d'un premier tome alors je me dis que le deuxième opus pourra me donner plus de matière. Je n'en reste pas moins contente de la plume de l'auteure que je lirais encore mais peut-être dans un autre registre.

    C'est donc un Young adult plaisant qui vous fera passer un bon moment, surtout si le milieu de l'écriture et de la création vous plaît.

     

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Une îleUne île de Tracey Garvis Graves

    Auteure: Tracey Garvis Graves

    Editions: Milady

    Collection: Milady Grande Romance

    Nombre de pages: 350

    ISBN: 978-2-8112-0989-6 

    Une île de Tracey Garvis Graves

    Anna Emerson n'hésite pas un instant lorsque les Callahan lui proposent de se rendre aux Maldives pour donner des cours à leur fils T. J., en rémission d'un cancer. Mais rien ne se passe comme prévu: le jet privé à bord duquel ils ont embarqué se crashe au beau milieu de l'océan Indien. Les voici naufragés sur une île déserte où ils vont devoir appendre à survivre. Si l'adolescent rechute, rien ne pourra le sauver. Anna se sent malgré tout étrangement attirée par son compagnon d'infortune. Alors que chacun d'eux n'a plus que l'autre pour unique horizon, leur seule chance de s'en sortir est ce lien précieux qui ne cesse de grandir entre eux.

     

    Je vous parle enfin de mon coup de cœur du challenge du Week-end à 1000! Ce roman est une petite pépite et j'avoue que depuis, j'ai du mal à ne plus y penser.

    On retrouve Anna, une enseignante trentenaire dont la vie amoureuse n'est pas vraiment à son goût. En effet, son compagnon depuis huit ans n'est pas prêt à s'engager. Alors elle décide d'accepter un travail de trois mois afin de faire le point sur ce qu'elle veut, elle. Elle devra remettre à niveau T. J., un adolescent de seize ans en rémission. Les deux personnages prennent l'avion ensemble afin de rejoindre les parents de T. J., qui sont déjà sur place. Malheureusement, certains vols prennent du retard et Anna doit prendre de nouveaux billets d'avion mais ceux-ci ne sont pas enregistrés correctement alors ils ne peuvent pas embarquer. Elle décide alors de faire appel à une compagnie privée. Anna et T. J. embarquent dans un hydravion plus que désuet. Durant le trajet, le pilote fait un arrêt cardiaque et l'avion se crashe en plein océan.

    Nous avons les points de vue des deux personnages alternativement. J'ai trouvé cela intéressant parce qu'on a vraiment leur ressenti concernant cette aventure.

    Il y a deux parties dans ce roman. Dans la première, on découvre comment ils survivent sur cette île. Le début est vraiment très intéressant parce qu'ils n'ont rien et surtout pas d'eau. On est inquiet mais aussi curieux quant à la suite des événements. Comment vont ils gérer tout l'aspect vital de leur nouvelle situation et comment ils vont faire pour se sortir de là? On découvre aussi comment ils font connaissance puisqu'ils ne se connaissent pas. J'ai particulièrement apprécié le respect mutuel que l'on ressent entre Anna et T. J., et cela dès le début. Ils ne paniquent pas et font en sorte de réagir de façon rationnelle et réfléchie. Ils profitent des connaissances de chacun. 

    J'ai été surprise d'être aussi intéressée par ce qui leur arrive d'autant plus qu'il y a beaucoup de moments où ils s'ennuient. Ils essaient alors de trouver des occupations afin de ne pas devenir fous. L'auteure a une façon d'écrire qui fait que l'on s'imprègne vraiment de cette atmosphère un peu singulière où les personnages sont isolés. C'est comme si on l'était nous-mêmes avec eux. Le style est très simple mais je trouve qu'il est pertinent, au vu de l'histoire. J'ai  d'ailleurs beaucoup aimé les dialogues sans didascalie.

    En ce qui concerne la relation entre Anna et T. J., je tiens à souligner que je n'ai pas été dérangée par cela. Avant de lire ce livre, j'avais entendu beaucoup d'avis le concernant et ceux-ci étaient soit très positifs, soit vraiment mauvais. Pour ces derniers, la critique principale était que la relation amoureuse avait un côté incestueux. En effet, c'est une relation entre un adolescent et une femme trentenaire. Afin que l'on soit clair sur un point, lorsque Anna et T. J. arrivent sur l'île, le garçon a seize ans. Mais ils restent sur l'île quelques années. Avant de devenir amants, beaucoup de choses se passent et la relation commence par une forme d'amitié très belle. Ils comptent l'un sur l'autre, ils se font confiance et se respectent énormément. Je n'ai vraiment pas eu de malaise à la lecture du roman. Je trouve leur amour très beau dans la mesure où l'attirance physique n'est pas la seule attirance à entrer en jeu. On sent qu'il y a une réelle connexion entre eux.

    Ensuite, il y a une seconde partie, qui nous montre l'"après". Sans vous en dire trop, sachez qu'il y a un retournement de situation très bien trouvé par l'auteure et l'histoire prend une autre tournure. Je l'appréhendais un peu mais finalement, la suite n'aurait pas pu être autre. J'ai apprécié cette partie mais de façon différente.

    Je ne sais pas comment exprimer toutes les émotions que j'ai ressenti à la lecture de cette histoire. C'est un livre page-turner où l'on a envie de suivre les péripéties des personnages. On est complètement immergés dans leur monde. On se demande où l'auteure veut nous emmener. J'ai trouvé l'histoire plutôt plausible. Même s'il leurs arrive des choses quelquefois un peu faciles, ça ne m'a pas dérangée puisque l'attrait premier est avant tout de voir comment ils apprennent à se connaître alors qu'ils sont dans une situation critique. Mais aussi, comment une histoire d'amour née sans toutes les interférences de la société, où certains tabous persistent. On est dans la rencontre de deux âmes et ça s'arrête là. Et c'est ça qui est beau.

    Donc, un méga coup de cœur pour moi. C'est une très belle romance entre deux personnages, une romance assez originale qui mérite d'être reconnue.

    XOXO

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Fruit défendu, tome 2, Un soupçon de scandale

    Auteure: Robyn Dehart

    Editions: Milady Romance

    Nombre de pages: 286

    ISBN: 978-2-8112-1177-6

    Fruit défendu, tome 2 de Robyn Dehart

    En matière de séduction, l'élève dépassera bientôt le maître... 

    Justin est le fils - aussi riche d'illégitime - du duc de Chanceworth. Eduqué parmi les aristocrates, il maîtrise parfaitement les codes de la bonnes société, mais il n'a pas l'intention de s'y conformer.

    Clarissa a reçu quant à elle une éducation digne des jeunes filles de bonne famille et cherche à tout prix à épouser un gentleman. Malheureusement, l'homme qu'elle aime semble rétif à l'engagement. Elle va donc prendre quelques leçons de séduction auprès de Justin, ami d'enfance et libertin patenté, qui saura la guider. Contre toute attente, ce dépravé va tomber sous son charme et faire de ses moindres désirs une affaire personnelle...

     

    Après avoir lu le premier tome de la saga Outlander, j'avais envie de rester dans la romance historique. C'est pourquoi j'ai opté pour ce roman-ci. Alors oui, c'est un tome deux, mais cela ne me dérange pas puisqu'il s'agit d'un livre compagnon; on ne retrouve pas le même couple que dans le premier opus.

    On retrouve donc Clarissa, qui est vraisemblablement la sœur du personnage masculin du premier tome. C'est une fille plutôt bien élevée qui n'a qu'une hâte, se marier avec George Willbanks. Ce dernier va lui avouer avoir des problèmes d'argent et cette découverte va la mener dans le monde du jeu et de la dépravation. Elle entre alors en contact avec Justin Rodale, propriétaire des lieux.

    Je ne vous en dis pas plus concernant l'histoire parce que le livre est assez court et les révélations ne sont pas vraiment nombreuses. J'ai trouvé que c'était une romance sympathique mais pas transcendante. J'ai plutôt bien apprécié la relation qu'entretiennent les deux protagonistes principaux, Justin et Clarissa, mais le reste ne m'a pas vraiment satisfaite. L'enquête autours de George n'est pas suffisamment exploitée et certains retournements de situations sont trop faciles. L'histoire aurait mérité une centaine de pages de plus afin d'être réellement explicitée.

    L'écriture de Robyn Dehart est très agréable. Son style est bien adapté au choix de l'époque. La lecture est fluide mais consistante. Il m'a manqué un peu de rythme vers le milieu du roman mais elle s'est bien rattrapé par le suite. J'aurais quand même souhaité plus de péripéties concernant la recherche de la mère de Justin.

    Je reste donc un peu sur ma faim en espérant que le premier tome sera plus travaillé.

    XOXO

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Outlander, tome 1, Le chardon et le tartanOutlander, tome 1 de Diana Gabaldon

    Auteure: Diana Gabaldon

    Editions: J'ai lu

    Nombre de pages: 853

    ISBN: 978-2-290-06524-2

    Outlander, tome 1 de Diana Gabaldon

     

    1945. Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre Mondiale auprès de son mari, Frank, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison: en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille.

    Le menhir l'a menée tout droit en l'an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois?

    Histoire, complots, amour sont au cœur de ce roman aussi palpitant qu'immersif. J'ai tout simplement adoré cette lecture! Bien que j'ai beaucoup aimé la série, je ne suis vraiment pas déçue du rendu en roman. La série est d'ailleurs une très bonne adaptation puisqu'il ne manque rien. Tout y est retranscrit avec une fidélité déconcertante.

    On suit donc Claire, une jeune infirmière de guerre qui retrouve son mari après la guerre. Ils peuvent enfin profiter l'un de l'autre. Ils se retrouvent en Ecosse parce que Frank est un professeur d'Université passionné d'Histoire et il veut en profiter pour faire des recherches sur son ascendance. Cette quête va les mener à Craigh Na Dun, là où se tiennent de hauts menhirs. Par un hasard, Claire va se retrouver seule à cette endroit et sera transportée dans le temps. Elle se retrouve deux cents ans en arrière, aux alentours de 1743.

    Je n'ai pas l'habitude de lire des romans aussi historiques et j'appréhendais un peu parce que l'Histoire et moi ça fait deux. Et bien, je suis très agréablement surprise. L'auteure, de par son style, a su rendre ce côté-là très intéressant. De plus, on est baladé dans des décors splendides qui donnent une atmosphère particulière à l'ensemble. L'écosse est un des pays que j'ai très envie de découvrir et ce roman m'en a donné un avant goût.

    J'ai adoré les personnages. Claire est une héroïne comme je les aime: forte, indépendante, intelligente et débrouillarde. Jamie, quant à lui, est tout simplement parfait. Il ne faut pas oublier que l'on se trouve au dix-huitième siècle. Et bien, il m'a semblait assez humaniste sur sa façon de traiter Claire. Il est attentif, sensible, mature et il a ce côté un peu bestial qui me rend toute chose... En ce qui concerne Jack Randall, il est complètement fou à lier et il est rare de trouver un personnage aussi noir dans un roman. Diana Gabaldon n'a pas hésité à aller au bout de sa psychologie.  

    L'auteure a un style assez romanesque dans le sens où elle ne cherche pas forcément la facilité dans ses tournures de phrase. Mais le tout reste assez fluide puisque même si le livre ne fait pas moins de huit-cent-cinquante pages, la lecture est fluide et il est un réel page-turner.

    Je me suis demandé si ce livre était un coup de cœur alors j'ai attendu plusieurs jours pour me décider. Et j'ai mis un petit moment avant de pouvoir m'immerger de nouveau dans un roman sans repenser à Outlander. Je n'ai qu'une hâte, c'est me replonger dans cet univers en lisant le tome deux. Alors, oui, c'est bien un bon gros coup de cœur pour moi!

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique