• Titre: Outlander, tome 2; Le talisman

    Auteure: Diana Gabaldon

    Editions: J'ai lu

    Nombre de pages: 947

    ISBN: 978-2-290-09849-3

    Outlander tome 2 de Diana Gabaldon

    1968. A la mort de son mari, Claire Beauchamp emmène sa fille en Ecosse, sur les lieux mêmes où, vingt ans plus tôt, elle a vécu d'extraordinaires aventures...

    Des aventures qui, dans ce second tome, vot conduire Claire et Jamie dans le Paris du siècle des Lumières. leur but? Empêcher Charles-Eduart Stuart d'accéder au trône, un événement qui marquerait le début d'une répression sanglante dans les Highlands. Mais dans leur course effrénée, le couple découvrira à ses dépens qu'on ne peut modifier le cours de l'histoire impunément...

     

    Alors, tout d'abord, sachez que j'ai mis environ trois semaines pour terminer ce roman. C'était donc une lecture plutôt longue et d'habitude ça n'est pas bon signe, en ce qui me concerne. Mais globalement, j'ai passé un bon moment de lecture où j'ai pu retrouver Claire et Jamie.

    Il y a plusieurs raisons qui ont fait que j'ai passé autant de temps sur ce roman. Tout d'abord, j'ai vu la saison deux de la série avant ma lecture. Et comme elle est assez fidèle à l'ouvrage, je savais tout ce qui allait arriver aux héros. Ma curiosité n'était donc pas titillée au plus haut point. Cependant, la plume de l'auteure n'en reste pas moins addictive et très prenante. De plus, le plus gros de l'action se passe à Paris. N'en déplaise à certains, les beaux et grands paysages des Highlands m'a un petit peu manqué. Heureusement, on les retrouve vers la fin du récit. Enfin, ce tome-ci relate beaucoup plus de faits politiques et cet aspect ne me plait pas forcément.

    Néanmoins, j'ai vraiment beaucoup aimé ce roman parce qu'il y a des retournements de situations vraiment prenants. Par ailleurs, en comparaison à la série, il me semble que certaines parties sont plus violentes et plus "brutes" et j'apprécie quand un auteur n'y va pas avec le dos de la cuillère, et c'est le cas de Diana Gabaldon.

    Il y a davantage de flashbacks dans ce livre et je trouve que ça donne un bon rythme à l'ensemble. De plus, de nouveaux personnages apparaissent ce qui laisse présager de bonnes choses pour la suite.

    Même si ce second tome m'a moins plu que le premier, j'ai hâte de découvrir la suite, d'autant plus que, pour le coup, je ne sais pas du tout ce qu'il s'y passe puisque la saison 3 n'est pas encore disponible. Je verrai bien!  

     

    XOXO

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Titre: Les étoiles de Noss Head, Origines; deuxième partieLes étoiles de Noss head tome 5 de Sophie Jomain

    Auteure: Sophie Jomain

    Editions: France loisirs

    Nombre de pages: 580

    ISBN: 978-2-298-09292-9

    Les étoiles de Noss head tome 5 de Sophie Jomain

    Le danger était aux portes de la cité. J'avais affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau...

    Pourquoi ne nous croyaient-ils pas? La mort s'apprêtait à s'abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups.

    La désolation. Le néant. La ruine. C'est tout ce qu'il resterait.

    Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver.... lui.

     

    Alors voilà. On y est. J'en enfin lu le dernier tome de la saga Les étoiles de Noss Head. Sophie Jomain nous avait laissés sur un cliffhanger de la mort, j'avais donc hâte de découvrir le pourquoi du comment.

    Le prologue reprend le dernier chapitre du tome 4 ce qui permet de se replonger totalement dans l'histoire. Celle-ci démarre sur les chapeaux de roue car on est plongé dans l'action de suite. On avait laissé nos héros dans une situation plus que hasardeuse et je me suis senti comme eux, complètement démunie. Mais heureusement que le talent de l'auteure est là, puisqu'elle a su, par des retournements de situations, rendre l'histoire prenante, rythmée et plausible. A aucun moment je n'ai eu l'impression que c'était tiré par les cheveux et c'était ma petite appréhension avant de commencer ce livre.

    Je suis contente de retrouver Leith qui m'a vraiment manqué dans le tome précédent, parce que même si l'histoire tournait autour de lui, il n'était pas là physiquement. Bien entendu, ceux qui ont lu le tome 4 savent que les retrouvailles se font néanmoins en demi teinte. Mais il n'en reste pas moins que Leith est un personnage que j'adore et son évolution rend vraiment la saga plus mature et plus aboutie.

    Le triangle amoureux est toujours présent mais il prend juste la place qu'il faut pour ne pas que l'on soit écœuré. Globalement, les choix de Sophie Jomain sont bien pensés et je ne suis pas déçue de la fin choisie. Je trouve d'ailleurs qu'il y a une certaine poésie dans le final.

    J'ai eu un réel coup de cœur pour cette saga. Elle fait désormais partie de mes séries doudous et je n'hésiterai pas à la relire d'ici quelques temps. Au cas où vous ne l'auriez pas compris, je vous la recommande à mille pour cent!

     

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Les étoiles de Noss Head, Origines; première partieLes étoiles de Noss Head tome 4 de Sophie Jomain

    Auteure: Sophie Jomain

    Editions: France Loisirs

    Nombre de pages: 474

    ISBN: 978-2-298-08418-4

    Les étoiles de Noss Head tome 4 de Sophie Jomain

     

    "Chaque fois que je croyais que notre vie était cousue de fil blanc, Leith et moi devions faire face à une nouvelle adversité, une nouvelle attaque. J'en venais à me demander si, un jour, nous goûterions à la paix à laquelle nous aspirions. Personne ne mesure l'immensité de sa chance quand il affirme que son existence est monotone. Personne. Aux innocents les mains pleines... C'est ce qu'on dit. Mais moi, je n'étais plus innocente du tout. Alors, que me réservait le destin, cette fois-ci? Que me volerait-il? J'en avais une vague idée. J'allais devoir me préparer au pire." 

     

    Cela fait un bon moment que je dois vous faire la chronique de ce quatrième tome de cette saga chère à mon cœur, Les étoiles de Noss Head. Je l'ai donc lu il y a quelques temps mais je ne déroge pas sur le fait que j'adore cette saga. Ce quatrième affirme encore un peu plus mon affection.

    On retrouve bien évidemment nos héros, Hanna, Leith et Darius. Sans vous en dévoiler trop, une grosse histoire se trame du côté des anges noirs. Leurs aventures deviennent beaucoup plus périlleuses et sombres. L'auteure, Sophie Jomain, n'y va pas de main morte lorsqu'il s'agit de maltraiter ses personnages. Et c'est pour le plus grand plaisir des lecteurs.

    Un autre personnage prend un peu plus de place. (Attention, petit spoile, alors si vous ne souhaitez vraiment rien savoir, arrêtez de lire ce paragraphe) Il s'agit de Grigore, le second de Darius. J'appréhendais un peu parce que je sentais venir le triangle amoureux et je n'aime PAS les triangles amoureux! D'autant plus que l'amour entre Hanna et Leith est, pour moi, sacré. Seulement, je tire mon chapeau à Sophie Jomain pour la maitrise de cette facette de la relation entre Hanne et Grigore, qui n'empiète pas vraiment sur celle avec Leith. J'ai aimé la complicité qu'il y a entre Hanna et Grigore, qui me fait penser nécessairement à celle entre Bella et Jacob dans Twilight.

    L'intrigue est bien ficelée et on sent vraiment toute la tension ressentie par les personnages. J'apprécie vraiment quand il y a une tournure plus abrupte, plus âpre dans une histoire. Je trouve que ça donne de la profondeur parce que les personnages ne cessent d'évoluer. On ne reste pas sur des acquis où le ressenti est toujours le même. On grandi avec les personnages et on découvre les péripéties avec eux avec autant d'intensité qu'eux. c'est en tout cas ce que je ressens.

    J'ai rencontré Sophie Jomain lors du salon du livre de Paris, Livre Paris de 2016 où elle m'avait dit que la saga était divisée en trois parties, le tome 1, les tomes 2 et 3, et les tomes 4 et 5. Je savais donc qu'il allait se passer quelque chose d'important à la fin du tome 4. Mais j'étais à mille lieux d'imaginer ça! Si vous commencez le tome 4, par dieu, achetez de suite le tome 5! Je n'aurais pas pu m'arrêter sur cette fin et attendre quelques jours. C'est impossible. Je devais savoir!

    Ce tome-ci confirme donc mon amour pour cette saga et je me suis littéralement jeté sur le dernier tome. Je reste sur mon avis concernant la saga Twilight. Même si c'est une saga que j'apprécie énormément, je préfère de loin Les étoiles de Noss Head.

     

    XOXO

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: La fille du train

    Auteure: Paula Hawkins

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 453

    ISBN: 978-2-266-25448-9

    La fille du train de Paula Hawkins

    Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour: à 8h04 le matin, à 17h56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants: Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne l'a quitte.

    Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux: Jess a mystérieusement disparu...

     

    Paula Hawkins nous propose ici un thriller palpitant où la psychologie des personnages est partie intégrante de la réussite de l'œuvre.

    Le rythme de ce roman est assez particulier puisqu'il n'est pas découpé en chapitre mais en parties qui représentent des moments d'une journée. Cela nous plonge donc dans une ambiance singulière. La lecture n'en est que plus intéressante puisque ce découpage permet d'avoir une lecture fluide et rapide. Je n'aime vraiment pas lorsque les chapitres sont trop longs car je trouve que l'on perd le fil et l'on se sent un peu trop frustré quand on doit en commencer un autre.

    L'auteure nous propose un point de vue distribué entre trois personnages, les trois protagonistes féminines de ce roman, Rachel, personnage principal, Jess/Megan, la femme de cette fameuse maison et Anna, la nouvelle femme de l'ex-mari de Rachel. Ce sont alors trois femmes totalement différentes. Le point de vue de Rachel est à mon sens le plus intéressant parce qu'elle a une personnalité très écorchée; même après deux ans, elle ne fait toujours pas le deuil de sa relation avec Tom, son ex-mari. C'est alors une femme alcoolique, qui vit avec une colocataire qui l'a prise en pitié, et, comble de la malchance, si l'on peut dire, elle a perdu son emploi à cause de son addiction. Ce choix est très judicieux car il plonge le lecteur dans un sentiment d'incertitude. Peut-on faire confiance aux souvenirs de Rachel? Ou, tout simplement, peut-on avoir foi en son sens moral?

    Au fil de la lecture, on en apprend davantage sur la vraie vie de Megan et le parallèle que l'on peut faire avec la vie qu'a imaginé Rachel donne une dimension mystérieuse à la trame. Quant à Anna, je l'ai trouvée tout simplement déjantée.

    Pour ce qui est des personnages masculins, on retrouve Jason/Scott, le mari de Megan et Tom, l'ex-mari de Rachel. J'avoue que ce sont des personnages que j'ai eu du mal à cerner parce qu'ils ont tous les deux un bon côté mais aussi un côté sombre. D'autant plus que l'on a pas leur point de vue alors on ne sait pas vraiment ce qu'ils pensent. L'image que l'on en a nous est seulement donné grâce aux trois femmes, mais n'oubliez pas qu'elles sont diamétralement différentes alors elles n'ont pas la même vision des choses.

    C'est un bon thriller parce que l'on ne s'ennuie pas un instant. Différentes théories émergent tout au long de la lecture. Cependant, lorsque arrive le dénouement, le final n'est pas si folichon que ça. Mais il en vaut la peine ne serait-ce que pour son côté haletant et le lecteur est dans une vraie démarche de recherche. J'ai hâte de voir le film afin de vous faire un petit comparatif.  

     

    XOXO

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Orgueil et préjugés

    Auteure: Jane Austen

    Editions: Le livre de poche jeunesse (texte abrégé)

    Nombre de pages: 251

    ISBN: 978-2-01-322955-5

    Orgueil et préjugés de Jane Austen

    Madame Bennet a cinq filles et compte bien les marier toutes, ce qui n'est pas une tâche aisée dans l'Angleterre de XIXème siècle. Non que les demoiselles Bennet soient laides, mais elles n'ont pas de fortune. Et cinq maris riches, ce n'est pas si facile à trouver. Surtout quand les filles en question émettent des préjugés, éprouvent des sentiments, et n'agissent pas forcément dans le sens qui leur permettrait de trouver un bon parti.

     

    Je découvre enfin la plume de la très célèbre Jane Austen. Pour ce faire, je me suis attelée à une version abrégée afin de ne pas être écœurée si toutefois la lecture s'avérait difficile. Et je ne regrette pas mon  choix puisque c'est une lecture que j'ai vraiment aimé.

    On suit la vie des filles de la famille Bennet car leur mère veut à tout prix les marier. L'histoire en elle-même n'est pas vraiment folichonne mais les personnalités de chacune ainsi que l'étroitesse d'esprit de la mère fait de ce roman en ensemble plutôt addictif et intéressant. J'ai été agréablement surprise de l'aspect comique de certaines situations. La mère est assez bête et elle a un comportement proche de l'hystérie quand il s'agit de marier ses filles. Le tout sonne un peu comme une idée fixe et heureusement qu'il y a le père pour contrebalancer tout ça.

    En ce qui concerne les filles, on trouve d'un côté celles un peu cruches comme Lydia , Mary ou kitty et d'un autre, les sœurs un peu plus vives d'esprit telles Jane et Elizabeth, les deux ainées de la fratrie. Cette dernière est le personnage principal et c'est de son point de vue que l'on va suivre toutes les péripéties de cette fameuse famille. C'est un personnage intéressant parce qu'elle est pleine d'esprit et son esprit critique est acéré, à l'image de son père. Cependant, lorsqu'elle rencontre Monsieur Darcy, le riche ami de Monsieur Bingley, le nouveau voisin, son avis va se faire un peu hâtivement, sans compter que le comportement de celui-là, personnage très arrogant et sûr de lui.  

    Même si on en apprend davantage sur les relations amoureuses de chaque sœur, l'histoire d'amour entre Elizabeth et Monsieur Darcy prime dans sa complexité et son intérêt. Nous, lecteurs, nous sentons les fêlures de ce personnage masculin charismatique, et nous avons envie de savoir comment Elizabeth va faire pour voir ce que nous voyons. Et ce cheminement est tout simplement jouissif.

    Je comprends maintenant pourquoi Monsieur Darcy fait tant l'unanimité au sein de la gente féminine. C'est un personnage fort, qui a la conviction de ses idées, mais en même temps, sa sensibilité et son côté écorché vif font de lui quelqu'un de complexe et d'humain. Il ne pouvait que s'éprendre de la fille au plus fort caractère; le contraire aurait été du gâchis.

    Dans ce roman, on retrouve donc de l'humour, des situations cocasses, des personnalités franches et tranchées, des péripéties rocambolesques et une romance digne de ce nom. Ce n'est pas un coup de cœur mais il s'en rapproche très fortement. Dans quelques années, je lirai sans doute la version longue afin d'avoir tous les tenants et les aboutissants de cette histoire, d'autant plus que Jane Austen a une plume à tomber.

     

    XOXO

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique