• Le passeur de Lois Lowry

    Titre: Le passeur

    Auteur: Lois Lowry

    Editions: L'école des loisirs

    Nombre de pages: 220

    ISBN: 978-2-2112-0582-5

    Le passeur de Lois Lowry

    Dans le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chômage, le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas. La désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituées avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop âgées ainsi que les nouveau-nés inaptes sont "élargis", personne ne sait exactement ce que cela veut dire.

    Dans la communauté, une seule personne détient véritablement le savoir: c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tôt, quand il y avait encore des animaux, quand l'œil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux.

    Dans quelques jours, Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son âge, sa future fonction dans la communauté. Jonas ignore encore qu'il est unique.

    Un destin extraordinaire l'attend, Un destin qui peut le détruire.

     

    Je souhaitais faire découvrir la dystopie à mes élèves en passant par un classique du genre, abordable pour des petits lecteurs. C'est pourquoi je me suis tournée vers ce roman. D'autant plus qu'il a été adapté en film.

    Grâce à la plume de l'auteur, on est de suite immergé dans l'histoire. En effet, on se trouve plongé dans un monde sans couleur, sans émotion et sans artifice. Chacun a un rôle bien défini dans cette nouvelle société. L'écriture est donc à l'image du roman; simple et factuelle. Nous avons le point de vue de Jonas, qui évoque son monde sans fioriture, de façon très succincte. Lors de certaines scènes, il est question de réflexions sur les sentiments que l'on peut éprouver et on comprend vite que les personnages sont leurrés puisqu'ils n'ont à disposition qu'un tout petit bagage langagier pour le faire.

    J'ai beaucoup apprécié les moments phares du genre comme la découverte de son nouveau statut, l'apprentissage d'un autre monde possible et tous les questionnements que Jonas soulève lors de cet apprentissage. On se pose de réelles questions sans pour autant que l'on ait d'avis tranché. Je trouve que c'est ce qui change un peu des autres dystopies que j'ai pu lire jusqu'à présent. L'auteur montre ce que les hommes ont perdu, comme le libre-arbitre ou les sentiments réels, mais il montre aussi les avantages de cette nouvelle société, comme la quasi absence de la douleur, l'égalité des êtres humains ou encore la conservation des ressources.

    Par contre, je n'arrive pas à décider si la fin me convient. Celle-ci m'a laissé un goût d'inachevé et elle a été traité de façon trop rapide. Je sais qu'il y a une suite mais je sais aussi qu'il ne s'agit pas des mêmes personnages ni même des mêmes décors. Alors, je n'aurai pas les réponses à quelques questions. Si vous avez lu ce roman, n'hésitez pas à me dire ce que vous avez compris de la fin.

    En tout cas, c'est une très bonne dystopie et j'ai hâte d'en discuter vraiment avec les élèves en espérant qu'ils aient apprécié.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :