• Titre: Campus Drivers, tome 1; Supermad

    Auteure: C. S. Quill

    Editions: Hugo Roman

    Collection: New romance

    Nombre de pages: 465

    ISBN: 978-2-7556-8278-6

    Campus drivers tome 1 de C. S. Quill

    L'année universitaire qui débute promet d'être radieuse pour Lane O'Neill. Campus Drivers, l'application qu'il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à cœur de ne jamais décevoir leur clientèle.
    Lane n'a qu'un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s'attache pas. Jamais. Dès qu'il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu'on lui fiche la paix.
    Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer?

    J'ai lu récemment 49 jours je compterai pour toi de cette autrice, one-shot que j'ai bien apprécié. J'avais donc envie de la découvrir un peu plus et cette saga me faisait envie depuis un moment. Globalement, c'est une romance sympathique.

    On suit Lane, un des membres des Campus drivers, un groupe d'amis universitaires qui se donnent pour mission de raccompagner les jolies étudiantes via leur application. Lane vit dans un appartement, et un jour, il tombe sur Lois dans le couloir de son immeuble; elle vient de se faire larguer comme une malpropre, il décide alors de l'héberger. Nous avons par la suite les deux points de vue de ces personnages, chose que j'apprécie.

    C'est une romance rafraîchissante où les personnages sont attachants. J'avais vraiment besoin d'une histoire légère, sans prise de tête et sans secret glauque ou bien triste. Alors oui, Lois se retrouve dans une situation compliquée puisqu'elle n'a plus de logement, mais c'est l'élément le plus pénible de cette histoire. 

    J'ai beaucoup aimé le personnage de Lane. Il n'est pas le Bad boy cliché d'après moi. Son côté sensible et généreux font de lui un personnage intéressant. J'avoue que je lui trouve pas mal de qualités et qu'il n'a pas de côtés problématiques comme peuvent en avoir certains personnages masculins de certaines romances. Ce qui fait qu'il est cohérent et plutôt réaliste. Quant à Lois, même si elle est parfois naïve et immature, son évolution m'a plu.

    L'autrice nous donne suffisamment de matière tout au long du roman pour que l'on ait envie d'en savoir davantage sur les autres membres du groupe. Je ne parle pas du dernier chapitre qui m'a un tantinet agacée, mais de la meilleure des façons. Contrairement au roman 49 jours je compterai pour toi, on est beaucoup moins dans le pathos.

    Donc mission accomplie pour ce premier tome, frais et addictif. Je lierai la suite sans aucun doute.

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: 49 jours je compterai pour toi

    Auteure: C. S. Quill

    Editions: Hugo Poche

    Nombre de pages: 488

    ISBN: 978-2-7556-4810-2

    49 jours je compterai pour toi de C. S. Quill

    Quand l'amour se vit en 49 jours…
    1... 2... 3...
    Chaque matin, depuis qu'elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu'elle voudrait pourtant maîtriser.
    15... 16... 17...
    Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son cœur ne cesse jamais de compter.
    47... 48... 49...
    Alors qu'elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son cœur ?

     

    Depuis que j'ai assisté à la cinquième édition du Festival New Romance, j'ai une très grosse envie de lire de la romance. J'ai reçu celui-ci dans une box P'tit Colli, alors je me suis dit que c'était l'occasion de le sortir de ma pile à lire.

    L'histoire se déroule sur deux temporalités: la première se passe aujourd'hui, où l'on suit Breen, une jeune femme qui va rencontrer Sawyer, un photographe reconnu. Entre eux c'est l'amour au premier regard. La seconde, on découvre Breen, qui vit une relation passionnelle avec Will. On sait seulement qu'elle a vécu quelque chose de traumatisant qui l'empêche d'aimer au-delà de 49 jours. 

    Globalement, j'ai apprécié ma lecture. C'est une vraie romance rafraîchissante qui m'a fait beaucoup de bien au moral. Sawyer est un personnage très gentil, très compréhensif et tellement amoureux. Pour ce qui est de Breen, j'ai parfois eu plus de mal avec elle car je trouve qu'elle a un côté immature. J'ai compris au fur et à mesure où nous emmenait l'autrice, mais même avec les réponses à mes questions, je n'adhère pas à toutes ses décisions et ses comportements. Mise à part cela, la relation entre les deux protagonistes était belle. On sent qu'il y a une réelle communion et du respect mutuel. J'avoue que ça change de certaines romances, où l'on est davantage sur du enemies-to-lovers.

    La plume de C. S. Quill est appréciable. La lecture est fluide et le suspense qu'elle instille est suffisamment prenant et bien mené pour que l'on soit happés tout au long de la lecture. J'ai découvert le secret assez tard dans le roman, alors je dirais que le job a été bien mené. En tout cas pour ma part. Je pense qu'un lecteur plus attentif le trouverait bien avant. Mais finalement, le secret n'est pas le plus important de l'histoire. C'est surtout de savoir comment Sawyer va réussir à mener à bien leur histoire d'amour.

    En résumé, c'est une bonne romance où tout n'est pas rose. Alors si vous recherchez une histoire plus complexe qu'une simple histoire d'amour, ce roman vous plaira certainement.

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Titre: Un(e) secte

    Auteur: Maxime Chattam

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 552

    ISBN: 978-2-2662-6911-7

    Un(e) secte de Maxime Chattam

    Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

    Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d'une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s'entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

    Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

    Après avoir enchaîné les romances, j'avais besoin de lire un autre genre. Je me suis donc tournée vers ce thriller de Maxime Chattam qui m'intriguait depuis un petit moment. Le prologue est assez révélateur de ce que l'on va découvrir par la suite. Le lecteur est plongé dans le bain directement et vraiment, si vous êtes phobiques des insectes, ce livre n'est pas pour vous. Pour ma part, je n'aime pas du tout les insectes et tout ce qui y ressemble, mais tout comme les meurtres ou les tortures, du moment qu'ils sont présents seulement dans mes lectures, j'arrive à gérer. 

    Dans l'ensemble, c'est un roman que j'ai apprécié. Le début est très intriguant et je me suis fait des théories rocambolesques. Quand je lis un thriller, j'aime que l'auteur titille mon imagination, et en ce qui concerne ce point, Maxime Chattam a fait son job; je me suis posée des milliers de questions.

    De plus, on ne s'ennuie pas car l'on passe d'une histoire à une autre sans comprendre au début dans quelles mesures elles sont reliées, mais cela donne du rythme. Les personnages sont intéressants. Galvin est un enquêteur outsider qui doit alors faire ses preuves. Même s'il n'entre pas dans les codes, il est vif et plein de ressources. Quant à Kat, elle est vaillante et perspicace. Elle m'a impressionnée à plusieurs reprises.

    Au milieu du roman, l'histoire prend un tournant auquel je ne m'attendais pas et j'avoue que j'aurais souhaité autre chose. Mais les révélations finales font que j'ai quand même adhéré à ce que nous proposait l'auteur. De plus, les remerciements accentuent le sentiment de malaise vis à vis de cette histoire. D'ailleurs, ne lisez pas les remerciements avant l'histoire, sinon vous serez spoilés. 

    En bref, c'est un bon thriller, bien mené, bien ficelé et bien documenté. Les personnages principaux sont assez bien travaillés pour qu'ils puissent prétendre à une suite. Les thèmes abordés sont attrayants, j'ai vraiment été happée par ma lecture.

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Midnight Blue

    Auteure: L. J. Shen

    Editions: Hugo Roman

    Collection: New Romance

    Nombre de pages: 542

    ISBN: 978-2-7556-4807-2

    Midnight Blue de L. J. Shen

    Lorsqu’on propose à Indigo d’accompagner Alex Winslow, le rocker britannique, lors de sa série de concerts à travers le monde, elle n’hésite pas très longtemps, elle a trop besoin d’argent. Sa mission est à la fois simple et compliquée : elle devra le suivre de très près et le surveiller.

    Alex est beau comme un dieu et mondialement connu. Mais pas simplement pour son talent. Il a une très mauvaise réputation d’amateur de substances illégales et il s’est retrouvé au cœur de trop de scandales médiatiques.

    Après l’échec commercial de son dernier album, il n’a guère le choix : il doit réussir sa tournée, afficher un comportement exemplaire et composer très vite de nouvelles chansons.

    Indigo va devenir l’ombre d’Alex pendant trois mois, d’hôtels en salles de concert. Il déteste cette idée et est résolu à la faire fuir au plus vite pour qu’elle ne soit plus en travers de son chemin. Mais Indigo est tout aussi déterminée. Au fil des jours, elle pourrait bien jouer un autre rôle dans la vie d’Alex et trouver le chemin de son cœur.

    L'une de mes sagas coup de cœur en romance est Indécise de S. C. Stephens. Kellan Kyle est encore dans mon top 5 bookboyfriends, c'est dire ! Lorsque j'ai lu le résumé de Midnight Blue il m'a fait penser à Indécise. Alors, on est d'accord que l'histoire n'est pas du tout la même, mais l'atmosphère est assez identique.

    Globalement, j'ai apprécié cette lecture parce que les personnages sont attachants. Alex est torturé comme il faut, sans aller dans l'exagération. Je trouve que sa façon de penser est assez convaincante et réaliste. Quant à Indigo, c'est une femme au bon cœur, joviale et pleine de douceur. C'est un rayon de soleil. Elle a néanmoins suffisamment de caractère pour ne pas se laisser faire face à Alex. Elle est aussi pugnace (sinon, il n'y aurait pas de roman ^^).

    Concernant la trame historique, elle n'est pas vraiment originale mais suffisamment intéressante pour susciter l'intérêt du lecteur. J'ai vraiment passé un bon moment de lecture. Par contre, il y a une sorte de mystère qui est facilement décelable, à mon sens. Je n'ai pas été surprise par les révélations finales. 

    Enfin, les personnages secondaires étaient assez caricaturaux. L'autrice a accentué les traits, ce qui fait que je n'ai pas vraiment adhéré à leur personnalité. Finalement, je comprenais et cautionnais totalement l'état d'esprit de Alex vis à vis de son groupe, ses managers mais aussi sa famille.

    L. J. Shen est une autrice de romance remarquable. Elle en manie très bien les codes. Je la préfère dans ses sagas mais je suis toujours enjouée lorsque je commence un de ses romans. Donc, découvrez-là si ce n'est déjà fait !

     

    XOXO

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Titre: Un merci de trop

    Auteure: Carène Ponte

    Editions: Pocket

    Nombre de pages: 230

    ISBN: 978-2-2662-7291-9

    Un merci de trop de Carène Ponte

    S’il fallait décrire Juliette en un seul mot, transparente serait sans nul doute le bon. Oui, c’est ça, transparente.
    Depuis qu’elle est toute petite Juliette a toujours fait ce que l’on attendait d’elle. Pour ne pas déplaire, pour ne pas décevoir. Mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à 30 ans, elle mène une vie sans relief et ennuyeuse au possible. Une vie dans laquelle choisir entre lasagnes et sushis est un événement.
    Pourtant, elle se sent de plus en plus à l’étroit dans cette vie, dans cette peau.
    Elle a envie de crier qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité.
    Elle a envie d’aborder celui qu’elle croise tous les jours dans son immeuble. Pour lui dire qu’il lui plait.
    Et par dessus tout, elle a envie d’enfin réaliser son rêve, celui de devenir écrivain.
    Il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Même si elle est loin d’imaginer ce qui va en découler !

    C'est le premier roman que je lis de cette autrice et j'étais vraiment curieuse de découvrir sa plume. Je la suis sur Instagram et j'aime beaucoup ce qu'elle propose. C'est un cadeau d'une amie, que je remercie d'ailleurs !

    L'histoire est très feelgood. On suit Juliette qui est une femme très effacée. Elle se conforme à ce que l'on attend d'elle. D'ailleurs, sa mère est très directive et lui laisse très peu de marche de manœuvre. Dans son boulot, c'est encore pire, puisqu'elle se fait marcher sur les pieds par une collègue arriviste. C'est d'ailleurs de là que commence réelle la prise de conscience. Juliette en a marre de dire amen à tout et tout le monde. Elle décide alors de quitter ce boulot et d'enfin se lancer dans son rêve de toujours: écrire un roman. 

    Cette histoire me fait un peu penser aux films romantiques de l'après-midi. Il y a un côté un peu loufoque que j'aime beaucoup. Il y a un enchaînement de situations drôles qui donne du rythme. Je ne sais pas pourquoi, mais je pensais lire un roman initiatique. Finalement, même si on s'interroge sur notre propre vie, ce côté-là reste en surface. C'est vraiment une romance bon enfant. D'ailleurs, même si celle-ci est présente, je trouve que ce n'est pas le cœur de l'histoire. C'est peut-être ce qui m'a le plus manqué (fan de romance oblige hein…).

    En tout cas, la plume de Carène Ponte est agréable et bien travaillée. On sent qu'elle a à cœur de proposer un écrit de qualité. Alors, si vous souhaitez une lecture plaisir, ce roman est ce qu'il vous faut.

     

    XOXO

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    votre commentaire