• Titre: Personne ne le croira

    Auteure: PAtricia Macdonald

    Editions: Le livre de poche

    Nombre de pages: 378

    ISBN: 978-2-2530-8634-5

    Personne ne le croira de Patricia Macdonald

    Nouveau nom, nouvelle vie, nouveau départ... Hannah et Adam n'aspirent qu'à mener une vie paisible et sans histoire aux côtés de leur adorable petite Cindy, sur laquelle ils veuillent tendrement. Attirant sur eux l'attention des médias, une tragédie inattendue vient bouleverser les plans du couple. Pour échapper au danger qui les menace, ils vont devoir affronter un passé qu'ils tentaient d'oublier. Et qui les a rattrapés.

     

    Lorsqu'arrive la saison automnale, j'ai souvent envie de lectures plus sombres, plus denses. Et j'ai été servie avec ce roman. Je me suis lancée dans ce livre sans me poser de questions, un peu au hasard, sans en attendre grand chose. Finalement, ce livre m'a chamboulée.

    Je vais tenter de vous en parler sans vous spoiler, notamment le thème qui doit être découvert durant la lecture si vous souhaitez profiter pleinement de l'histoire. Celle-ci est découpée en trois parties. Pendant la première, on suit la vie de Hannah, Adam et Cindy. On sait dès le début qu'ils se cachent de quelque chose ou quelqu'un car ils ne souhaitent pas trop nouer de liens avec les habitants qui les côtoient. Ils ont l'air néanmoins gentil. Arrive alors un événement qui remet tout en cause. La deuxième partie est un retour en arrière qui va nous relater toute leur histoire. Pourquoi ils ont été obligés de partir sans prévenir personne? Qui sont-ils vraiment? Enfin, la dernière partie est un retour dans le présent et les conséquences de l'événement.

    Au tout début de ma lecture, j'avoue que je m'ennuyais un peu. Je ne savais pas trop où l'auteure m'emmenait. Mais quand j'ai commencé  à comprendre tout l'aspect psychologique de l'histoire, celle-ci m'a totalement happée et je n'ai pas pu m'arrêter de lire. Par contre, certains passages ont été difficiles à lire parce qu'ils décrivent des choses très dérangeantes, à mon sens. Après, chacun sa sensibilité.

    Ce roman a le mérite de poser des problématiques un peu tabous, sur les relations familiales, l'amour inconditionnel des parents envers leurs enfants, sur les convenances sociales aussi etc.

    Lisez-le, c'est le seul message que je veux vous faire passer. Je serais curieuse de savoir ce que vous en pensez.

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Bilan du week-end à 1000 (du 3 au 5 novembre 2017)

     

    J'écris ce post pour vous faire un petit bilan de cette session du challenge Week-end à 1000. J'avais réfléchi à une pile à lire avec de la romance, du thriller et un comic badass histoire de ne pas me retrouver sans idée.  

    J'ai validé la challenge avec 1011 pages lues. Je suis assez satisfaite parce que j'avais des choses de prévues mais j'ai néanmoins trouvé du temps pour arriver au bout.

    J'ai commencé par Preacher livre 3 de Garth Ennis et Steve Dillon. J'ai passé un très bon moment. Les personnages sont au top de leur forme et on en apprend davantage sur le Saint des Tueurs et sur Cassidy, mon personnage préféré.

    Ensuite, je lu The Silent Waters de Brittainy C. Cherry, une romance très sympathique. J'ai là aussi passé un bon moment même si ça reste une romance somme toute basique. Je vous en dirai davantage dans une future chronique mais sachez que j'ai apprécié le découpage de l'histoire en trois parties (celle durant l'enfance, celle où les personnages ont dix-neuf ans et la dernière où ils ont la trentaine).

    J'ai commencé un autre roman, Dating you Hating you de Christina Lauren, auteures que j'adore. Il s'agit là encore d'une romance. Je ne l'ai pas terminé mais ça ne saurait tarder. Pour le moment, j'ai l'impression d'être dans un téléfilm de M6, mais ça ne me déplait pas.

    Enfin, entre chaque ouvrage, je continuais ma lecture en cours, le thriller de Fred Vargas, L'armée furieuse. Même si je suis très lente pour lire ce livre, j'y prends beaucoup de plaisir et je suis agréablement surprise par la plume et l'originalité de cette auteure.

    Je vous donne rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle session!

     

    XOXO

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire
  • Week-end à 1000 (du 3 au 5 novembre 2017)

    Quoi? Comment? Mais... Mais... Ce week-end est un week-end à 1000!? Comment j'ai pu oublier? Alors vite je réfléchis à une pile à lire pour cette fin de semaine, pour laquelle j'ai des choses de prévues, mais ç'est pas grave, je participe quand même à cette session parce que c'est un challenge que j'adore faire, ne serait-ce que pour échanger avec des mordus de lecture.

     

    Voici donc cette fameuse pile à lire:

    Week-end à 1000 (du 3 au 5 novembre 2017)Pour démarrer sur de bonnes bases et afin de ne pas stresser, je vais commencer le challenge avec un comics qui j'aime d'amour, Preacher Livre III de Garth Ennis et Steve Dillon. On suit les aventures d'un prêtre complètement badass et d'un vampire bien barré, sur fond d'humour noir. D'ailleurs, pour ceux que ça intéresse, vous pouvez regarder l'adaptation série de cette saga. C'est une pure tuerie! (352 pages)

     

     

     

     

    Week-end à 1000 (du 3 au 5 novembre 2017)Voilà un petit moment que j'ai délaissé mon genre de prédilection, la romance. Alors, c'est l'occasion de me tourner vers cette œuvre des auteures Christina et Lauren, Dating you hating you. Je ne m'attends pas à une histoire très originale, mais je veux seulement passer un bon moment. (394 pages)

     

     

     

     

     

     

    Week-end à 1000 (du 3 au 5 novembre 2017)Voici le troisième tome de la série The elements de Brittainy C. Cherry, The silent waters. J'avais plus ou moins bien aimé le premier tome de la saga. Je n'ai pas lu le deuxième tome, que je n'ai d'ailleurs pas, mais comme ce sont des tomes compagnons, ça ne me pose pas de problèmes. J'ai lu de bons avis le concernant alors pourquoi pas? (453 pages) 

     

     

     

     

     

    Week-end à 1000 (du 3 au 5 novembre 2017)Voici ma lecture en cours, L'armée furieuse de Fred Vargas. Un thriller bien sympathique avec lequel j'accroche bien. L'écriture est très addictive et singulière. L'humour que l'on y retrouve est très prenant.

     

     

     

     

     

     

     

     

    N'hésitez pas à vous promener sur le blog si vous souhaitez en savoir plus sur ce challenge, qui commence vraiment à être un challenge incontournable. Bonnes lectures aux participants. Puisse le sort vous être favorable, comme à l'accoutumée!

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    5 commentaires
  • Titre: Jamais plus

    Auteure: Colleen Hoover

    Editions: France loisirs

    Nombre de pages: 402

    ISBN: 978-2-2981-3299-1

    Jamais plus de Colleen Hoover

    Lily Blossom n'a pas eu une enfance très facile, entre un père violent et une mère qu'elle trouve soumise, mais elle a su s'en sortir dans la vie et est à l'aube de réaliser son grand rêve: ouvrir, à Boston, une boutique de fleurs. Elle vient de rencontrer un neurochirurgien, Ryle, charmant, ambitieux, visiblement aussi attiré par elle qu'elle ne l'est de lui. Le chemin de Lily vers le bonheur semble tout tracé. Elle hésite pourtant encore un peu: il n'est pas facile pour elle de se lancer dans une histoire sentimentale, avec des parents comme les siens. Choisir cette vie, c'est aussi tirer un trait sur son passé et Atlas, ce jeune homme qui a été son premier amour et qui a profondément marqué son adolescence.

    L'avenir semble limpide et simple mais il peut s'obscurcir très vite...

     

    Vous connaissez maintenant mon amour pour cette auteure, Colleen Hoover. Elle a l'art de la romance, avec ce que l'on aime de légèreté dans ce genre mais tout en excellant dans les aspects plus profonds, inhérents quelques fois à certaines histoires d'amour. Elle a le mot juste, sans trop en faire. Vous comprendrez alors pourquoi c'est toujours un moment particulier lorsque je commence un de ses romans.

    J'ai un peu tardé à me plonger dans celui-ci parce qu'il me faisait peur, tout simplement. Je m'explique. Je eu vent de quelques critiques le concernant, et celles-ci étaient particulièrement élogieuses. Et je ne sais pas vous, mais je reste sur mes gardes quand c'est le cas. J'essaie de laisser passer un peu de temps parce que sinon j'ai tendance à attendre beaucoup de ma lecture. De plus, sans le vouloir, on m'a spoilé le thème du livre. Ainsi, vous comprendrez mieux ma chronique.

    Je ne tourne plus autour du pot: j'ai aimé ma lecture, indéniablement. Mais, parce que malheureusement il y a un mais, ce n'est pas un coup de cœur. Ce livre est différent des autres écrits de Colleen Hoover parce qu'il est dur. Et je savais avant de le débuter pourquoi c'était le cas. Alors, les émotions que j'ai ressenties n'ont pas été à l'hauteur de ce qu'elles auraient dû. Mon attachement à certains personnages a été biaisé.

    Somme toute, l'auteure traite le sujet d'une façon simple mais efficace, même s'il m'a manqué des pages. Certaines situations méritaient peut-être d'aller plus loin, quitte à choquer. Avec le recul, et après lecture de la note de la romancière, je peux comprendre pourquoi elle a fait ces choix-là. Néanmoins, l'histoire est prenante, on a envie de connaître la suite et Lily, le personnage principal, est très attachante. Je l'ai trouvée forte mais avec ce côté gentil. C'est une personne intelligente et réfléchie. De plus, elle a ce côté humain puisqu'elle n'est pas complètement parfaite. On s'identifie aisément à elle.

    La conclusion est à la hauteur de mes espérances. J'ai envie de dire que ça ne pouvait pas se finir autrement. J'en reste émue. C'est un livre qui m'a fait me poser des questions, qui me restera un moment à l'esprit. Je vous le conseille grandement, notamment pour voir que la romance, ça n'est pas toujours le joli conte de fée, mais que l'on peut trouver de belles choses, même dans ses côtés les plus obscurs.

     

    XOXO

     

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    3 commentaires
  • Titre: Le puits des mémoires, tome 1; La traque

    Auteur: Gabriel Katz

    Editions: Scrineo

    Nombre de pages: 398

    ISBN: 978-2-9197-5545-5

    Le puits des mémoires tome 1 de Gabriel Katz

    Trois hommes se réveillent dans les débris d'un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d'eux n'a le moindre souvenir de son nom, de son passé, de la raison pour laquelle il se trouve là, en haillons, dans un pays inconnu. Sur leurs traces, une horde de guerriers venus de l'autre bout du monde, mettra le royaume à feu et à sang pour les retrouver.

    Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués pour une raison mystérieuse, ils vont devoir survivre dans un monde où règne la violence, les complots et la magie noire.

     

    Il y a peu, j'ai découvert la plume de Gabriel Katz avec sa saga Aeternia, saga fantastique que j'ai beaucoup aimé. C'est pourquoi je me suis lancée dans cette trilogie. Elle se déroule dans le même monde qu'Aeternia mais c'est une série somme toute à part. Par contre, je pensais que l'auteur avait d'abord écrit Aeternia mais, après coup, j'ai vu que je m'étais trompée.

    Tout d'abord, c'est un régal de retrouver la plume de l'auteur, que je trouve entraînante et prenante. Il arrive à poser dès le début du livre cette atmosphère si particulière. J'ai toujours l'impression de me retrouver dans un décor à la "Spartacus" ou "300". Les personnages sont dignes des plus grands péplums, profonds et contrastés. Nos héros ne sont pas caricaturaux, mais ils ont à chaque fois des fêlures qui les rendent finalement plus humains.

    De plus, le mystère qui émane des trois personnages accentue cette envie de connaître la suite des aventures. Qui sont-ils? D'où viennent-ils? Que leur est-il arrivé? Autant de questions qui font que la lecture est rapide. D'ailleurs, même si l'auteur nous donne régulièrement des révélations, on est toujours intrigué par un nouvel élément. Le rythme est alors soutenu et on ne s'ennuie jamais.

    Ensuite, en ce qui concerne les personnages principaux, j'ai trouvé leurs personnalités singulières et il y a un bon équilibre entre les trois. Par ailleurs, la relation qu'ils entretiennent tous les trois est assez intéressante parce que, même si quelques fois ils ne sont pas d'accord, j'ai eu l'impression qu'il y avait un semblant de lien fraternel. Ils peuvent compter les uns sur les autres. Pour ce qui est des autres personnages, Gabriel Katz n'hésite pas à accentuer les plus mauvais côtés des protagonistes. Cela donne un côté un peu satirique à l'ouvrage.

    Enfin, si je devais faire un parallèle avec Aeternia, je dirais que cette dernière est plus sanglante. C'est donc le seule aspect qu'il m'a manqué dans ce livre. Alors, certes, il ne s'agit d'une saga toute mignonette, mais j'aurais voulu que l'auteur aille plus loin. Je me dis que je retrouverai cela dans la suite des aventures de nos héros.

    Ce premier tome présage une bonne saga et je pense que je ne pourrai pas attendre trop longtemps pour la continuer. 

     

    XOXO

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Pin It

    votre commentaire